FR EN

Dinara Alieva
Soprano

© Markus Paul Müller / OnP

Née à Baku (Azerbaijan), où elle a fait ses études musicales, Dinara Alieva a remporté de nombreux prix lors de compétitions internationales, comme le Concours Operalia – Plácido Domingo (Milan, 2010), le Concours Francesco Viñas (Barcelone, 2010), les Concours Maria Callas (Athènes) et Elena Obraztsova (Saint-Pétersbourg). En 2010, après un concert donné conjointement avec Plácido Domingo, elle est nommée Artiste d’honneur d’Azerbaijan. Elle fait ses débuts comme soliste du Théâtre de Baku et chante Violetta (La Traviata) au Théâtre Mikhailovski de Saint-Pétersbourg. Elle est aujourd’hui soliste du Théâtre Bolchoï de Moscou, où elle interprète les rôles de Liù (Turandot), Rosalinde (La Chauve-souris), Musetta et Mimi (La Bohème), Marfa (La Fiancée du tsar), Micaela (Carmen), Violetta (La Traviata), Elisabetta (Don Carlo), Amelia (Un bal masqué), Iolanta, Rusalka. Elle est invitée au Staatsoper de Vienne (Donna Elvira de Don Giovanni, Tatiana d’Eugène Onéguine, Violetta, Liù), à l’Opéra de Francfort (Violetta, Mimi), au Bayerische Staatsoper de Munich (Giulietta des Contes d’Hoffmann), au Deutsche Oper de Berlin (Violetta, Donna Elvira, Magda de La Rondine dans la mise en scène de Rolando Villazon), au Semperoper de Dresde (Mimi), au Staatsoper de Hambourg (Violetta), à l’Opéra d’Oviedo (Marie de Mazeppa), à Pékin (Rusalka), Riga (Elvira d’Ernani), à l’Opéra d’Israël et au Festival Verdi de Parme (Leonora du Trouvère). Elle a participé à un concert en hommage à Maris Callas au Concert Hall de Thessalonique et au Megaron d’Athènes ainsi qu’au Elena Obraztsova Jubilee Gala aux théâtres Bolchoï et Mikhailovski ; elle a interprété le Requiem de Verdi au Bruckner Hall de Linz et à Moscou (où elle a chanté également la Missa Solemnis). Elle a enregistré un CD d’airs d’opéras italiens pour Delos Records (Pace mio Dio), un récital avec le New Russian State Symphony Orchestra chez Naxos (Russian Songs and Arias) et un CD en duo avec le ténor Aleksandrs Antonenko dirigé par Constantine Orbelian.

Projets :
Nedda (Pagliacci) au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, La Rondine au Teatro San Carlo de Naples, ses débuts au Royal Opera House de Londres dans La Traviata.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À retrouver dans