FR EN

Didier Puntos
Adaptation

Diplômé de l’École Normale de Paris (licence de concert en piano), du Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon (en écriture et accompagnement), titulaire du certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur de piano et lauréat du 1er concours international de musique de chambre de Martigny (Suisse), Didier Puntos n’a cessé d’approfondir sa pratique pianistique aussi bien dans le domaine du récital, du concerto, de la musique de chambre, du lied et de la mélodie. Il a été amené à se produire en France, ainsi que dans de nombreux pays d’Europe et du reste du monde (Canada, Brésil, Chili, Argentine, Maroc, Éthiopie...). Invité régulièrement par les solistes de Lyon-Bernard Tétu, il a également collaboré avec de nombreux quatuors à cordes (quatuor Debussy, quatuor de Genève...) ainsi que les solistes de l’Orchestre national de Lyon, de l’Orchestre de la Suisse Romande...
Citons parmi sa discographie, l’intégrale des mélodies d’André Messager avec le baryton Jean-Baptiste Dumora ainsi que les quintettes de Mozart et Beethoven pour piano et quatuor à vents. Parallèlement à cette activité de pianiste, Didier Puntos devient, en 1986, chef de chant à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Lyon. Il y réalise et interprète une version pour piano quatre mains, flûte et violoncelle de L’enfant et les sortilèges de Maurice Ravel. Cette production compte à ce jour plus de quatre cents représentations dans le monde entier et a fait l’objet d’un enregistrement pour la télévision couronné par un Fipa d’Or à Cannes. On a pu réentendre cette adaptation, toujours sous la direction musicale de Didier Puntos, à l’Opéra de Paris, à l’Opéra de Lausanne, au Teatro Real de Madrid, ainsi que dans le cadre du Festival d’Aix-en-Provence, en juillet 2012. Ont alors suivi d’autres adaptations d’ouvrages lyriques, en collaboration avec des metteurs en scène tels que André Fornier, Patrice Caurier, Moshe Leiser, Jean-Yves Ruf, Jean Liermier, Benjamin Knobil et Arnaud Meunier. Citons par exemple : La Périchole d’Offenbach et La Chauve-souris de Johann Strauss, accueillie entre autre par le Théâtre des Champs Elysées.
En 2005 puis en 2007 il a réalisé une version piano et quatuor à cordes et assurer la préparation musicale du Così fan tutte de Mozart à l’Opéra de Paris. L’activité de compositeur de Didier Puntos a connu un important tournant avec la création, en avril 1999, de L’Ombre des Jumeaux, commande de l’Opéra national du Rhin pour une chorégraphie de Michel Kelemenis. L’année 2002 a été marquée par la création de son opéra L’Enfant dans l’Ombre (commande d’Etat) au Théâtre de Villefranche s/Saône. Il a pour l’occasion dirigé les Choeurs de Lyon ainsi que l’Ensemble Orchestral Contemporain.
Son catalogue comporte également des oeuvres vocales, de musique de chambre ainsi que des pièces pour piano. Il a été entre 2003 et 2008, directeur musical de l’ensemble vocal Passeggiata avec lequel il a parcouru un vaste répertoire allant de Clément Jannequin à Olivier Messiaen. C’est sa rencontre en 2013 avec l’homme de théâtre Omar Porras qui l’a amené à imaginer, écrire le texte et une grande partie des musiques d’un spectacle qui prend la forme d’un « one musician show » : Le Blanc et le Jaune.

À retrouver dans