Damien Jalet
Chorégraphe

Artiste de la saison 21/22
© DR

Damien Jalet étudie à l’Institut national supérieur des arts du spectacle à Bruxelles, ainsi que l’ethnomusicologie à l’université et la danse à New York. Il danse dans la compagnie de Wim Vandekeybus avant de rejoindre le collectif Les Ballets C. de la B., où il rencontre Sidi Larbi Cherkaoui. Il danse pour ce dernier (Rien de Rien, Foi, Tempus Fugit, Myth et TeZukA), avant de cosigner avec lui d’avant (2002) et Babel (words) (2010). En 2013, il chorégraphie Le Boléro avec Sidi Larbi Cherkaoui pour le Ballet de l’Opéra national de Paris, dans une scénographie de l’artiste plasticienne Marina Abramović. Le Boléro est repris sur la scène du Palais Garnier en 2017. Il retrouve Sidi Larbi Cherkaoui en 2018 pour la mise en scène de Pelléas et Mélisande. Il travaille régulièrement avec la chorégraphe islandaise Erna Ómarsdóttir et la plasticienne Gabriela Fridriksdóttir (Transaquania-outof the blue, Transaquania-into thin air et Ofaett (unborn)). Avec Ómarsdóttir, il produit aussi Black Marrow (Chunky Move Company, Melbourne, 2009). Il collabore avec la danseuse Alexandra Gilbert et le compositeur Christian Fennesz pour Three Spells (2008, Festival d’Art International de Tokyo), avec Akram Khan (il signe un solo dans Desh), ainsi qu’avec le metteur en scène Arthur Nauzyciel (L’image de Samuel Beckett, Dublin, 2006 ;

Julius Caesar, The American Repertory Theater de Boston, 2008 ; Ordet de Kaj Munk, 2008 ; Le Musée de la mer de Marie Darrieussecq, 2009 ; Jan Karski, 2011 ; l’opéra Red Waters de Lady and Bird, 2011 ; La Mouette, dans la Cour d'honneur du Palais des papes lors du festival d'Avignon, 2012 ; Splendid’s de Jean Genet, 2014 ; La Dame aux camélias, 2018). Il signe aussi des vidéoclips musicaux avec Olöf Arnalds et Björk (Surrender), avec Florence + The Machine (No Light, No Light) et le groupe anglais Editors (You don’t know love). Il travaille également avec le photographe Nick Knight et le styliste Bernhard Willhelm (Men in tights), ainsi que le philosophe Giorgio Agemben et le musicien Stefano Scodanibio (Il cielo sulla terra à l’Oper-Stuttgart). En février 2013, Damien Jalet conçoit le parcours chorégraphique Les Médusés au Louvre avec la participation de plus de 20 artistes. En 2014, il crée Yama pour le Scottish Dance Theater avec le plasticien Jim Hodges et le groupe Winter Family, ainsi que le solo inked pour le danseur de kathak Aakash Odedra. Il créé ensuite Gravity Fatigue (2015), Thr(o)ugh (2016), Skid (2017). En 2018, Damien Jalet signe la chorégraphie du remake Suspiria de Luca Guadagnino. Depuis 2017, il a présenté au TNB YAMA et Vessel et reprend pour les seules dates européennes son spectacle Omphalos au Festival TNB 2019. Damien Jalet est artiste associé au TNB et travaille également régulièrement avec les élèves de l’École du TNB. Il est également artiste associé à Chaillot – Théâtre national de la Danse depuis 2019. Il a également travaillé pour des compagnies comme les ballets C de la B, Sasha Waltz, Chunky Move, Eastman, NYDC, Hessiches Staatballet, le Ballet de l’Opéra national de Paris, Scottish Dance Theatre, Icelandic Dance Company, GöteborgsOperans Danskompani. En 2019, Damien Jalet a entièrement chorégraphié Anima, un film dansé de 15 minutes réalisé par Paul Thomas Anderson avec le chanteur de Radiohead, Thom Yorke, pour lequel il reçoit le prix de la meilleure chorégraphie aux UKMVA. La même année, il met en scène et chorégraphie plusieurs séquences de la première tournée théâtrale de Madonna, Madame X, unanimement saluée par la presse. Enfin, Damien Jalet enseigne régulièrement sa technique de danse contemporaine au sein du Pina Bausch Tanztheater (Wuppertal), au festival Impulstanz (Vienne), au Panetta movement center (New York), au Centros de las artes (Mexico), ainsi qu’à Paris (Atelier de Paris et Ménagerie de verre). 

À retrouver dans

Haut de Page