FR EN

Cornelia Oncioiu
Mezzo-soprano

Née en Roumanie, Cornelia Oncioiu obtient le diplôme d’état au Conservatoire Supérieur de Musique de Timisoara en 2002. Elle remporte les Premiers Prix des concours Ionel Perlea, Nicolae Bretan, Sabin Dragoi, Hariclea Darclée, le Grand Prix au concours Eugenia Moldoveanu, le Prix Spécial au concours Neue Stimmen en Allemagne.
Elle fait ses débuts en Roumanie. Entre 2002 et 2004, elle est soliste du Centre de Formation Lyrique de l’Opéra national de Paris et se produit dans plusieurs spectacles au Studio et à l’Amphithéâtre Bastille. Elle interprète le rôle de la Gouvernante dans Le Chevalier imaginaire de Philippe Fénelon avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, la Messe glagolitique de Janáček avec l’Orchestre de Paris sous la direction de Pierre Boulez au Théâtre Mogador, Le Voyage à Reims (Modestina) à Monte-Carlo, Roméo et Juliette (Gertrude) à Tours, Eugène Onéguine (Olga) à Metz, Le Viol de Lucrèce (Bianca) à Paris au Théâtre de l’Athénée, Rigoletto (Giovanna) aux Chorégies d’Orange, au Théâtre du Capitole de Toulouse et à l’Opéra national d’Amsterdam, La Resurrezione de Haendel (Cleofe) à l’Amphithéâtre Bastille, Madame Butterfly (Suzuki) et Rusalka (une Dryade) à Genève, Pelléas et Mélisande (Geneviève) à l’Opéra de Nantes et Angers et à l’Opéra de Toulon, Suzuki au Teatro Municipal de Santiago du Chili et à l’Opéra de Marseille, Fidalma (Le Mariage secret) à l’Opéra national de Lorraine. Elle est régulièrement invitée à l’Opéra national de Paris, où elle participe aux productions de Dialogues des carmélites, Elektra, La Guerre et la Paix, Giulio Cesare, Le Journal d’un disparu, Louise, Da gelo a gelo (création mondiale de Salvatore Sciarrino), Parsifal, Rigoletto, La Flûte enchantée, Madame Butterfly (Suzuki), La Somnambule, Les Contes d’Hoffmann (la Mère), L’Italienne à Alger, Suor Angelica, Francesca da Rimini, L’Enfant et les sortilèges, La Cenerentola, Lucia di Lammermoor, La Traviata, Le Barbier de Séville (Berta). Elle a participé à la création mondiale de Maudits les innocents avec les étudiants des classes de composition du CNSMDP en décembre 2014 à l’Amphithéâtre de l’Opéra national de Paris. 

À retrouver dans