FR EN

Clémence Pernoud
Costumière

© Elena Bauer / OnP

Originaire de Paris, Clémence Pernoud, diplômée en création scénique à ESMOD International Paris, est créatrice de costumes pour l’opéra et le cinéma. Pour la scène, elle a signé ses premiers costumes pour Jean Bellorini dans une pièce de théâtre musical au Festival d’Aix‑en-Provence. C’est à Aix-en-Provence qu’elle rencontre Vincent Huguet avec qui elle collabore depuis régulièrement. Citons notamment Encor sur le pavé sonne mon pas nocturne (Festival d’Aix-en-Provence 2014), Love I Obey, avec la chanteuse Rosemary Standley (Scène nationale d’Alençon, 2015, Philharmonie de Paris et en tournée dans toute la France, Opéra de Rouen avec le Poème Harmonique en 2016), Les Voyages de Don Quichotte (Opéra national de Bordeaux, 2016), La Vie parisienne (Bordeaux, 2017), Les Histoires sacrées de Charpentier avec l’Ensemble Correspondances, Werther (Stadttheater de Klagenfurt, 2017), Roméo et Juliette de Gounod (Stadtheater de Lucerne, 2018), La Femme sans ombre (Vienne, 2019), Les Contes d’Hoffmann (Bordeaux, 2019). Elle a également collaboré avec le metteur en scène Ted Huffman, avec qui elle a co‑signé Le Premier meurtre, une création d’Arthur Lavandier avec Le Balcon à l’Opéra de Lille en 2016 et Eric Oberdorf pour la création de Seven Stones d’Ondrej Adamek au Festival d’Aix-en-Provence 2018. À l’Opéra de Bordeaux, elle signe en janvier 2018 les costumes de la nouvelle production de Pelléas et Mélisande mise en scène par Florent Siaud et Philippe Béziat, et, en mai 2019, les costumes de La Walkyrie mis en scène par Julia Burbach et Tal Rosner. Elle travaille parallèlement au cinéma pour des courts métrages et des clips musicaux. Citons notamment les courts métrages Le Vol des cigognes d’Iris Kaltenbäck, Beach Boys et Goal volant de Jérémie Sein et Les Animaux sauvages de Laurent La Rosa ; et les clips des artistes Scotch and Sofa par Martin Geisler, Goose par Thomas Rhazi, Dune par Joffrey Monteiro-Noël, ainsi que David Thibaut et Fictions réalisés par Laurent La Rosa. 

À retrouver dans