Claudia Boyle Soprano

Biographie

Ancienne membre du prestigieux Young Singers Project du Festival de Salzbourg, la soprano irlandaise Claudia Boyle s’est imposée sur la scène internationale au cours des dernières saisons en se produisant à Londres, Zurich, Rome, Dresde, Berlin et New York. Parmi les temps forts de sa carrière, citons Konstanze (L’Enlèvement au Sérail) à l’Opéra de Rome et au Komische Oper de Berlin, Alice (Alice’s Adventures Under Ground) au Royal Opera House Covent Garden de Londres sous la direction de Thomas Adès, Adina (L’Elixir d’amour) au Semperoper de Dresde et Den Norske Opera, Leila (Les Pêcheurs de perles) pour l’English National Opera, Tytania (Le Songe d’une nuit d’été) sous la direction de James Conlon à l’Opéra de Rome, et Lucia (Lucia di Lammermoor) avec le Danish National Opera. Claudia a interprété les quatre rôles d’Olympia, Antonia, Giulietta et Stella dans Les Contes d’Hoffmann pour l’Irish National Opera. Elle a été remarquée pour ses débuts avec l’English National Opera dans le rôle de Mabel dans la production des Pirates de Penzance de Mike Leigh et elle a fait ses débuts dans le rôle de Gilda (Rigoletto) à l’Opéra de Rome sous la direction de Renato Palumbo, où elle fut acclamée par le public comme par la critique. Après avoir reçu de nombreux éloges pour sa polyvalence vocale et sa puissance dramatique, elle a créé le rôle de May-Shan dans l’opéra Rote Laterne de Christian Jost, sous la direction d’Alain Altinoglu, pour ses débuts à l’Opéra de Zurich, où elle a ensuite interprété Helena dans Orest de Manfred Trojahn, sous la direction d’Erik Nielsen. En concert, elle s’est produite au Festival de Salzbourg dans le Chant sur la mort de Joseph Haydn de Cherubini sous la direction de Riccardo Muti, avec le NHK Symphony Orchestra dans la Symphonie n°8 de Mahler sous la direction de Paavo Järvi, avec le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra dans Carmina Burana sous la direction de Ian Tracey, et dans Nachtstücke und Arien de Henze avec la NDR Radiophilharmonie de Hanovre sous la direction d’Eivind Gullberg Jensen. Elle a interprété la Symphonie n°9 de Beethoven avec l’Orchestre national de Lyon sous la direction d’Alan Gilbert et avec la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême sous celle de Paavo Järvi. Claudia Boyle a rejoint Kent Nagano et l’Ensemble Modern dans le rôle de Dede pour la première représentation de A Quiet Place de Bernstein au Konzerthaus de Berlin, reprenant ensuite le rôle avec Nagano et l’Orchestre symphonique de Montréal pour d’autres représentations et un enregistrement CD (DECCA).

Débuts à l’Opéra national de Paris

Haut de Page