Christophe Pitoiset Eclairagiste

© Mirco Magliocca / OnP

Biographie

Formé à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, Christophe Pitoiset débute comme éclairagiste au théâtre avec La Nuit et le Moment de Crébillon fils mis en scène par Jean-Louis Thamin au Théâtre du port de la lune à Bordeaux. En 1993, il devient créateur lumières des spectacles de Dominique Pitoiset, notamment Faust de Goethe, Oblomov de Gontcharov, Le Procès de Kafka, La Nuit juste avant les forêts de Koltès, Les Brigands de Schiller, La Tempête de Shakespeare, Tartuffe de Molière, La Peau de chagrin de Balzac. En parallèle, il met en lumières les chorégraphies de José Montalvo (La Gloire de Jérôme, Paradis, Le Jardin Io Io Ito Ito) et Faizal Zeghoudi (Le Sacre du printemps).

Pour le metteur en scène géorgien Rézo Gabriadzé, il réalise les lumières de Chant pour la Volga et L’Automne de mon printemps. À l’opéra, il crée les lumières des opéras mis en scène par Dominique Pitoiset, notamment Les Noces de Figaro à l’Opéra de Lausanne, Macbeth au Théâtre royal de Parme, L’isola disabitata et Didon et Énée pour l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris, Le Tour d’écrou à l’Opéra national de Bordeaux, La Bohème au Théâtre du Capitole de Toulouse et, plus récemment, Manon Lescaut au Théâtre national croate de Zagreb. Membre de la compagnie Clarac-Deloeuil > le lab, il s’associe aux productions de Peer Gynt, Les Contes d’Hoffmann, Butterfly, itinéraire d’une jeune femme désorientée, Salomé, Serse, la trilogie Mozart-Da Ponte à La Monnaie de Bruxelles, La Mort à Venise à l'Opéra national du Rhin, Rusalka, La Somnambule à l’Opéra de Rome.

À l’Opéra national de Paris : Le Rire de la lyre, 1999 ; Falstaff, 2017

À l’affiche

  • Opéra Bastille
  • du 10 au 30 septembre 2024
Réserver

Plongez dans l’univers Opéra de Paris

Nous suivre

Haut de Page