Christine Goerke
Soprano

© Arielle Doneson

Née à New York, Christine Goerke a fait partie du Young Artist Program du Metropolitan Opera. Elle a reçu en 2001 le Richard Tucker Award, en 2015 le Musical America Vocalist of the Year Award et en 2017 le Opera News Award. Elle est invitée sur toutes les grandes scènes des États-Unis et d’Europe où elle interprète le grand répertoire de soprano, des héroïnes de Haendel et Mozart aux rôles de soprano dramatique de Strauss et Wagner. Citons les rôles-titres d’Elektra, Turandot, Ariane à Naxos, Brunnhilde du Ring, Kundry de Parsifal, Ortrud de Lohengrin, Leonore de Fidelio, Eboli de Don Carlo, la Teinturière de La Femme sans ombre, Cassandre des Troyens, Ellen Orford de Peter Grimes, Female Chorus du Viol de Lucrèce, Alice Ford de Falstaff, Madame Lidoine de Dialogues des carmélites. Elle se produit en concert au Carnegie Hall de New York, au Festival de Tanglewood, au Concertgebouw d’Amsterdam, aux BBC Proms de Londres, au Festival d’Edimbourg, etc. Elle a chanté sous la direction de chefs d’orchestre tels James Conlon, Sir Andrew Davies, Sir Mark Elder, Christoph Eschenbach, Claus Peter Flor, James Levine, Sir Charles Mackerras, Kurt Masur, Zubin Mehta, Andris Nelsons, Seiji Ozawa, David Robertson, Donald Runnicles, Esa-Pekka Salonen, Patrick Summers, Jeffery Tate, Christian Thielemann, Michael Tilson Thomas, Edo de Waart. Elle a entretenu une collaboration régulière avec Robert Shaw avec qui elle a enregistré les Liebeslieder Waltzer de Brahms, les Stabat Mater de Poulenc, Szymanowski et Dvořak. Elle a également enregistré le rôle-titre d’Iphigénie en Tauride et le War Requiem de Britten, qui a reçu en 1999 le Grammy Award « Best Choral Performance ». À l’automne 2020, elle a chanté le rôle de Brünnhilde avec l’Opéra du Michigan dans Twilight :Gods, une adaptation du Crépuscule des dieux donnée sur le parking de l’Opéra de Detroit.

À retrouver dans

Haut de Page