FR EN

Carlo Montanaro
Directeur musical

Directeur Musical du Teatr Wielki à Varsovie de 2011 à 2014, Carlo Montanaro a fait ses études à la Hochschule für Musik de Vienne auprès de Leopold Hager, Erwin Acél et Yugi Yuasa, grâce à la recommandation de Zubin Mehta. Depuis 2001, il est invité sur les grandes scènes lyriques internationales (Opéra de Rome, Teatro Massimo de Palerme, Arènes de Vérone, Teatro Comunale de Florence, Fondation Toscanini de Parme, Teatro Verdi de Trieste, Opéra de Stuttgart) où il a dirigé Lucia di Lammermoor, Nabucco, Aïda, Tosca, La Somnambule, Le Barbier de Séville, Madame Butterfly, La Bohème, Le Trouvère ainsi que de nombreux concerts. Il dirige également Un bal masqué à Tel-Aviv, L’Elixir d’amour pour ses débuts américains au Colorado, Dialogues des carmélites à Bilbao, Madame Butterfly au Deutsche Oper de Berlin, au New National Theatre de Tokyo et à la Canadian Opera Company de Toronto, La Traviata pour ses débuts à la Scala de Milan (2008), Carmen au Festival de Macerata, Il Corsaro au Festival Verdi de Parme, Simon Boccanegra et Aïda au Megaron d’Athènes, Mefistofele à Francfort, La Traviata à Munich, Aïda à Hambourg, le Requiem de Verdi et une version de concert de Giovanna d’Arco au Musikverein de Graz… En 2011, il fait ses débuts au Semperoper de Dresde avec Carmen et, en 2014, à l’Opéra national de Paris avec Le Barbier de Séville. Plus récemment, il dirige La Fanciulla del West à Hambourg, Simon Boccanegra et Rigoletto à Francfort, La Traviata et Rigoletto à Varsovie, le Requiem de Verdi et Mefistofele à Budapest, Tosca à l’Opéra de Monte-Carlo, La Bohème, Lucia di Lammermoor et Werther à Sydney, Carmen et La Bohème à San Francisco, La Traviata à Dallas, au Deutsche Oper de Berlin et à Melbourne, Rigoletto à Montréal, Maria Stuarda, Madame Butterfly, Le Trouvère et Rigoletto à Seattle.

Projets :
Nabucco au Deutsche Oper de Berlin, La Bohème au Staatsoper de Hambourg, Le Barbier de Séville à l’Opéra national de Paris, Lucia di Lammermoor à Kansas City, La Force du destin à Francfort.

À retrouver dans