FR EN

Atalla Ayan
Ténor

Né à Belem (Brésil), Atalla Ayan fait ses débuts à l’âge de 21 ans dans le rôle de Rinuccio (Gianni Schicchi) dans sa ville natale. L’année suivante, il fait ses débuts en Europe (Rodolfo de La Bohème) et intègre la Scuola della opera italiana de Bologne. Au cours de la saison 2009 / 2010, il est membre du Lindemann Young Artists Development Program du Metropolitan Opera. En 2012, il intègre la troupe de l’Opéra de Stuttgart, où il chante Don Ottavio (Don Giovanni), Alfred (La Chauve-souris), Tamino (La Flûte enchantée), Ismaele (Nabucco), le Duc de Mantoue (Rigoletto), Fenton (Falstaff). En 2013, il fait ses débuts au Royal Opera House de Londres dans La Rondine et aborde le rôle d’Alfredo dans La Traviata au Teatro Carlo Felice de Gênes. Il interprète le Chanteur italien du Chevalier à la rose au Semperoper de Dresde et au Grand Théâtre de Genève, Nemorino (L’Élixir d’amour) et Edgardo (Lucia di Lammermoor) à l’Opéra de Cologne, Rodolfo au Deutsche Oper de Berlin, à l’Opéra de Budapest, au Teatro Municipal de São Paulo et à l’Opéra Royal de Suède, Alfredo au Festival de Baden-Baden et au Teatro Petruzzelli de Bari. Il fait ses débuts à l’Opéra national d’Amsterdam et à l’Opéra de San Francisco dans La Traviata, à la Scala de Milan dans L’Élixir d’amour et à l’Opéra national de Paris dans La Bohème

Il chante La Traviata et Cyrano de Bergerac (Christian) au Metropolitan Opera de New York, Alfredo et Rodolfo au Royal Opera House de Londres et au Festival de Glyndebourne, Nemorino au Bayerische Staatsoper de Munich, le rôle-titre de Faust et Lenski d’Eugène Onéguine à Stuttgart, son premier Des Grieux (Manon) à Cologne, le Duc de Mantoue pour ses débuts à l’Opera Australia de Sydney. La saison dernière, il se produit pour la première fois au Teatro Colón de Buenos Aires et à la Canadian Opera Company de Toronto dans La Bohème. Il fait ses débuts dans le rôle d’Hoffmann à Stuttgart et revient au Metropolitan Opera pour Gianni Schicchi aux côtés de Plácido Domingo. Il interprète la Petite Messe solennelle de Rossini avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et Alfredo Germont au Festival de Munich.

Projets :

Ses débuts au Staatsoper de Vienne dans L’Élixir d’amour et au Staatsoper de Berlin dans Le Chevalier à la rose, La Traviata au Semperoper de Dresde, Rigoletto à Hambourg et Oslo.    

À retrouver dans