FR EN

Annika Schlicht
Mezzo-soprano

© Thomas Bartilla

Née à Stuttgart, Annika Schlicht fait ses études à l’École Hans Eisler de Berlin et se perfectionne auprès de Julia Varady pour l’opéra et Wolfram Rieger pour le lied. Elle a également suivi les master-classes de Dietrich Fischer-Dieskau, Brigitte Fassbaender, Deborah Polaski, Christine Schäfer et Patricia McCaffrey. Elle est boursière de l’Association Richard Wagner et elle a remporté de nombreux prix lors de compétitions internationales comme les concours Giulio Perotti et Anneliese Rothenberger.
Elle entre à l’Opera Studio du Staatsoper de Berlin et fait ses débuts au cours de la saison 2013 / 2014 dans les rôles de la Deuxième Dame de La Flûte enchantée et d’Annina de La Traviata.
Elle interprète le rôle de Flosshilde dans la création de Rein Gold de Nicolas Stemann sur un texte d’Elfriede Jelinek, la Belle-mère dans Cinderella de Wolf-Ferrari, Judy dans Punch and Judy d’Harrison Birtwistle, Paquette (Candide), une Dryade (Ariane à Naxos), une Fille-fleur et la Voix d’en haut de Parsifal dans la mise en scène de Dmitri Tcherniakov dirigée par Daniel Barenboim. En 2014, elle fait ses débuts au Festival de Salzbourg dans le cadre du projet Young Singers (Angelina de La Cenerentola) et participe à la création de Charlotte Salomon de Marc-André Dalbavie.
Elle fait à présent partie de la compagnie du Deutsche Oper de Berlin, où elle a notamment interprété Maddalena de Rigoletto, Mercédès de Carmen, Olga d’Eugène Onéguine, Dorabella de Così fan tutte, Hänsel de Hänsel et Gretel, Flosshilde de L’Or du Rhin et du Crépuscule des dieux. Elle a été invitée au Festival de Bregenz 2015 (Dorabella de Così fan tutte, Inge de Make no Noise de Miroslav Srbka, Stabat Mater de Pergolèse, Requiem de Donizetti) et elle a fait en 2016 ses débuts à l’Opéra de Leipzig dans Parsifal (une Fille-fleur, la Voix d’en haut).

Projets :
la Comtesse de Coigny (Andrea Chénier) et l’Aubergiste (Boris Godounov) au Deutsche Oper de Berlin, Auntie (Peter Grimes) à l’Opéra de Bergen. •

Débuts à l’Opéra national de Paris