Angela Brower
Mezzo-soprano

© Patrick Vogel

 Originaire d’Arizona, Angela Brower fait ses débuts au Young American Artists Program de Glimmerglass en 2008 puis intègre l’Opéra Studio du Bayerische Staatsoper de Munich, avant de devenir membre de la troupe de 2010 à 2016. Son interprétation du rôle de Dorabella sur la scène munichoise lui vaut de recevoir le Prix du Festival en 2009.
Elle y chante également Annio et Sesto de La Clémence de Titus, le Compositeur d’Ariane à Naxos, Angelina de La Cenerentola, Hänsel de Hänsel et Gretel, Charlotte de Werther, Adalgisa de Norma. Elle interprète Octavian du Chevalier à la rose à Klagenfurt et Siebel de Faust au Festival de Baden-Baden. En 2013, elle fait ses débuts à l’Opéra de San Francisco dans le rôle de Nicklausse des Contes d’Hoffmann. Au cours de la saison 2016 / 2017, elle fait ses débuts au Royal Opera House Covent Garden de Londres dans le rôle de Dorabella sous la direction de Semyon Bychkov. Elle se produit en concert aux États-Unis aux côtés de Rolando Villazón et dans le Messie de Haendel avec le Philadelphia Orchestra. Elle revient à Munich pour interpréter Cherubino des Noces de Figaro, Octavian sous la direction de Kirill Petrenko et Nicklausse dans la mise en scène de Richard Jones.
Elle aborde le rôle d’Elisabetta de Maria Stuarda à Klagenfurt et fait ses débuts au Festival de Glyndebourne dans Ariane à Naxos (le Compositeur). Cette saison, elle reprend le rôle de Dorabella à Munich, puis fait ses débuts au Deutsche Oper de Berlin dans le rôle du Prince Orlovski de La Chauve-souris (prise de rôle) avant d’interpréter le Compositeur au Festival d’Aix-en-Provence. Angela Brower se produit aussi en concert (Sieben frühe Lieder de Berg, Poème de l’amour et de la mer de Chausson, Schéhérazade de Ravel). Cette saison, elle chante La Petite Renarde rusée de Janáček avec le BR Symphonieorchester de Munich, les Folk Songs de Berio à Prague et donne des récitals à la Stanford Université et au Cuvilliés-Theater à Munich. Elle interprète les rôles de Dorabella et Cherubino dans les enregistrements de Così fan tutte et Les Noces de Figaro dirigés par Yannick Nézet-Séguin pour Deutsche Grammophon.

À retrouver dans