FR EN

Andreas Scheibner
Baryton-basse

Artiste de la saison 19/20
© DR

Né à Dresde, Andreas Scheibner commence sa carrière musicale au sein du Dresdner Kreuzchor. Depuis 1983, il est soliste du Sächsische Staatsoper de Dresde. Il a été nommé Kammersänger par le Ministère de la Culture. Il a participé à la création en Suisse de Death and the Maiden de Jonas Forsell au Théâtre de Saint-Gall et il a été invité au Theater an der Wien (Le Prince de Hombourg), à La Monnaie de Bruxelles (Melot de Tristan et Isolde), au Festival de Schwetzingen (Der gute Gott von Manhattan d’Adriana Hölszky), à l’Opéra national de Paris (K. de Philippe Manoury, Frank de La Chauve-souris). Il a interprété le rôle-titre de Wozzeck à l’Opéra de Marseille, à l’Opéra de Lille, à l’Opéra de Limoges, à Reims, Rouen, Avignon et à Tel-Aviv.
La saison dernière, il a interprété le rôle d’Ottokar du Freischütz à Limoges. Andreas Scheibner se produit fréquemment en concert. Cette saison, il a chanté la Messe en ut mineur de Mozart et l’oratorio d’Honegger Jeanne d’Arc au bûcher avec la Philharmonie de Dresde sous la direction de Bertrand de Billy et Un Requiem allemand de Brahms à l’Académie Bach de Stuttgart avec Hans-Christoph Rademann.
Au cours des précédentes saisons, il a interprété la Missa Solemnis de Beethoven avec l’Orchestre de la RAI de Turin, La Création de Haydn au Konzerthaus de Berlin, les Cantates et L’Oratorio de Noël de Bach à la Frauenkirche de Dresde, la Neuvième Symphonie de Beethoven au Festspielhaus de Salzbourg, la Messe du Couronnement de Mozart avec la Staatskapelle de Halle et la Camerata de Salzbourg, le Stabat mater de Dvořák à l’Accademia Santa Cecilia de Rome, le War Requiem de Britten au Festspielhaus de Salzbourg et à la Brucknerhaus de Linz.
Il a interprété le rôle d’Alberich dans une version de concert de L’Or du Rhin dirigée par Kirill Petrenko à l’Accademia Santa Cecilia et L’Oratorio de Noël à la Sächsische Staatskapelle sous la direction de Christian Thielemann. 

À retrouver dans