Andreas Bauer
Basse

© dr

Après une formation d‘ingénieur de son, Andreas Bauer étudie le chant à l’Université de Musique de Dresde et Weimar, ainsi qu’en privé auprès de Paolo Barbacini en Italie et Robert Lloyd à Londres. De 2007 à 2012, il est membre du Staatsoper de Berlin. Il y chante entre autres le Commandeur (Don Giovanni), Titurel (Parsifal) et le Roi (Aïda) sous la direction de Daniel Barenboim, Publio (La Clémence de Titus) aux côtés d’Elīna Garanča, Colline (La Bohème), Timur (Turandot), Erster Nazarener (Salomé), Bartolo (Les Noces de Figaro), le Moine (Don Carlo), Sarastro (La Flûte enchantée), Don Alfonso (Così fan tutte), Don Basilio (Le Barbier de Séville) et Trulove (The Rake’s Progress). Depuis 2013, Andreas Bauer est membre de l’Opéra de Francfort où il a chanté le Roi Marke (Tristan et Isolde), le Landgrave Hermann (Tannhäuser), Sarastro, l’Esprit du lac (Rusalka), Fiesco (Simon Boccanegra), Daland (Le Vaisseau fantôme) et Philippe II (Don Carlo). Il interprète le Landgrave Hermann, Claggart (Billy Budd) et Ferrando (Le Trouvère) à Santiago du Chili, Zaccaria (Nabucco) en Italie et à Leipzig, l’Ermite (Der Freischütz) et le Grand Prêtre (La Vestale) avec Christian Thielemann au Semperoper de Dresde. Dans les saisons passées, il a été invité à l’Opéra de Lyon, au Théâtre du Capitole de Toulouse, à Limoges, Sassari, Malmö (Sarastro), Modène (Oroveso de Norma, Méphistophélès de Faust avec Philippe Auguin), au Festival d’Edimbourg (l’Orateur de La Flûte Enchantée avec Claudio Abbado)… Il se produit en concert dans Manfred à la Philharmonie de Berlin et la Neuvième Symphonie de Beethoven au Japon, à Berlin et à Munich. Son répertoire comprend des œuvres de Bach, Verdi, Mozart, le Requiem de Brahms, le Stabat Mater de Dvořák, La Création et la Nelson Messe de Haydn, le Messie de Händel, le Te Deum de Dettinger, la Missa Solemnis de Beethoven, Elias et Paulus de Mendelssohn, les Scènes de Faust de Schumann et la Messa di Gloria de Puccini. Il a chanté sous la direction de chefs d’orchestre tels que Claudio Abbado, Sir Colin Davis, Daniel Barenboim, Sir Simon Rattle, Christian Thielemann, Andris Nelsons, Philippe Jordan, Ingo Metzmacher et Gustavo Dudamel.

Projets : Escamillo (Carmen) à Francfort, Heinrich der Vogler (Lohengrin) à Tokyo.

Débuts à l’Opéra national de Paris