Amina Edris Soprano

Biographie

Née en Égypte, Amina Edris a fait partie du Merola Program de l’Opéra de San Francisco, où elle a fait ses débuts dans le rôle de Norina de Don Pasquale

Elle intègre ensuite le Adler Fellowship Program (résidence pour jeunes artistes) de l’Opéra de San Francisco et y interprète des rôles comme Frasquita de Carmen, la Comtesse Ceprano de Rigoletto, Annina de La Traviata, tout en approfondissant son approche des grands rôles de soprano tels que le rôle-titre de Manon, Leila des Pêcheurs de perles, Juliette de Roméo et Juliette et Musetta de La Bohème. Elle participe à la création de Dream of the Red Chamber de Bright Sheng. 

En 2018, elle remporte le Premier Prix et le Prix du Public du Concours Bordeaux Médoc Lyrique. Elle s’est également distinguée lors de concours comme le Joan Sutherland and Richard Bonynge Bel Canto Competition, le Sydney Eisteddfod McDonald’s Operatic Aria Competition, le Palm Springs Opera Guild Competition 2016, les Metropolitan Opera National Council Auditions. Diplômée de l’Université de Canterbury et du Conservatoire de San Francisco, elle a étudié à la Dennis O’Neill’s Wales International Academy of Voice. 

Elle a récemment interprété Glycère (Sapho de Gounod) avec le Washington Concert Opera, Adina (L’Élixir d’amour) au New Zealand Opera, Susanna (Les Noces de Figaro) à San José, Tina (Flight de Jonathan Dove) à Opéra Parallèle (San Francisco), Serpina (La Serva padrona de Pergolèse) au Christchurch Arts Festival (Nouvelle Zélande). Elle fait ses débuts européens en 2019 dans le rôle-titre de Manon à l’Opéra national de Bordeaux et de Fatime des Indes galantes au Grand Théâtre de Genève, et en 2020 de nouveau dans Manon à l’Opéra national de Paris. 

Au cours de la saison 2021-2022, elle est Alice dans Robert le diable à l’Opéra national de Bordeaux, Micaëla dans Carmen à l’Opéra national du Rhin et Violetta dans La Traviata à l’Opéra de Limoges et au Four Seasons Centre de Toronto. Cet été, Amina Edris fera ses débuts dans le rôle d'Adalgisa (Norma) au Festival d'Aix-en-Provence.

Haut de Page