Présentation d’un pass sanitaire valide obligatoire

En savoir plus

Ambrogio Maestri
Baryton

Artiste de la saison 21/22
© DR

Né à Pavie (Italie), Ambrogio Maestri s’est particulièrement fait remarquer à ses débuts en 2001 dans le rôle-titre de Falstaff à la Scala de Milan et au Teatro Verdi de Busseto, sous la direction de Riccardo Muti. C’est encore avec Riccardo Muti qu’il fait ensuite ses débuts dans les rôles de Iago (Otello), Renato (Un bal masqué), Don Carlo (La Force du destin) et Germont (La Traviata) sur la scène milanaise. Il est invité sur les plus grandes scènes lyriques internationales (Metropolitan Opera, Opéra de Paris, Covent Garden de Londres, Staatsoper de Vienne, Deutsche Oper de Berlin, Arènes de Vérone) où il chante le Comte de Luna du Trouvère, Amonasro d’Aida, Rolando de La Battaglia di Legnano, les rôles-titres de Simon Boccanegra, Rigoletto, Nabucco et bien sûr Falstaff, l’un de ses rôles de prédilection. Il a chanté sous la direction des plus célèbres chefs d’orchestre et metteurs en scène comme Zubin Mehta, Daniele Gatti, Daniel Oren, Fabio Luisi, Antonio Pappano, Jeffrey Tate, Nello Santi, Marcello Viotti, Marco Armiliato, Gianandrea Noseda, Renato Palumbo, Daniel Harding, Franco Zeffirelli, Robert Carsen, Graham Vick, Peter Stein, Robert Wilson, Laurent Pelly, Mario Martone, Hugo De Ana, Bartlett Sher. En 2006, il fait ses débuts dans le rôle de Dulcamara à l’Opéra national de Paris. Au cours des dernières saisons, il aborde Puccini et le vérisme. Il interprète Scarpia de Tosca à Torre del Lago, Alfio (Cavalleria rusticana) et Michonnet (Adriana Lecouvreur) au Metropolitan Opera, Tonio de Pagliacci à la Scala de Milan, le rôle-titre de Gianni Schicchi et Michele (Il Tabarro) au Bayerische Staatsoper de Munich, Carlo Gérard (Andrea Chénier) à l’ABAO de Bilbao. En 2012, il interprète le rôle d’un chanteur d’opéra des années quarante dans le film de Ferzan Oztepek Magnifica presenza. En 2013, l’année du bicentenaire Verdi, il interprète son rôle favori, Falstaff, à l’Opéra national de Paris, à l’Opéra de Zurich, au Festival de Salzbourg, au Festival de Munich, à Tokyo, au Metropolitan Opera (où il fête sa 200e représentation dans ce rôle). Récemment, il se produit à la Scala de Milan (Dulcamara), au Staatsoper de Vienne (Dulcamara, Don Pasquale, Alfio et Tonio), au Deutsche Oper de Berlin (Scarpia), au Palais des Arts Reina Sofia de Valence (Falstaff)… Parmi ses projets : Dick Johnson (La Fanciulla del West) au Festival de Verbier.

À l'Opéra de Paris

  • Dulcamara

    L’Elisir d’amore - 2006, 2007

  • Rigoletto

    Rigoletto - 2008

  • Falstaff

    Falstaff - 2013

À retrouver dans

Haut de Page