Alice Renavand
Étoile

Artiste de la saison 17/18Ballet de l’Opéra
© James Bort / OnP

À l’issue de la représentation du Parc (Angelin Preljocaj), le 20 décembre 2013, où elle interprétait pour la première fois le rôle principal féminin, est nommée Étoile.

Elle a depuis ajouté à son répertoire : Le Palais de cristal, Violin Concerto, Hippolyte dans Le Songe d’une nuit d’été, Emeraudes et Rubis / Joyaux (George Balanchine), Nouredda dans La Source (Jean-Guillaume Bart), Verklarte Nacht (De Keersmaeker), L’Accusée dans Fall River Legend (Agnes de Mille), Woundwork 1 (William Forsythe), Bella Figura, Tar and Feathers (Kylian) AndréAuria (Edouard Lock), Esmeralda dans Notre-Dame de Paris (Roland Petit).

À l'Opéra de Paris

  • Variations pour une porte et un soupir

    Béjart - 2006

  • White Darkness

    Duato - 2006

  • L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato

    Orlyn - 2007

  • Troisième Symphonie de Gustav Mahler

    Neumeier - 2009

  • Siddharta – rôle de Yasodhara

    Preljocaj - 2010

  • L’Anatomie de la sensation

    McGregor - 2011

  • Sous Apparence

    Gillot - 2012

  • Boléro

    Cherkaoui – Damien Jalet - 2013

  • Die Grosse Fuge

    De Keersmaeker - 2015

  • Iolanta / Casse‑Noisette – rôle de la mère

    Tcherniakov - 2016

  • Seven Sonatas

    Ratmansky - 2016

  • Brahms‑Schonberg Quartet

    Balanchine - 2016

  • Approximate Sonata

    Forsythe - nouvelle version 2016

À retrouver dans

Biographie

1990
Entre à l’École de danse.

1997

Est engagée à 17 ans dans le Corps de ballet. Elle est La Jurée japonaise dans Le Concours (Maurice Béjart), La Chanteuse de caf’conc’ dans La Petite danseuse de Degas (Patrice Bart), ainsi que La Prostituée dans Les Sept Péchés capitaux (Laura Scozzi).

2004

« Coryphée ». Elle est choisie pour interpréter Creüse dans Le Songe de Médée (Angelin Preljocaj), Eurydice dans Orphée et Eurydice (Pina Bausch) et Glacial Decoy (Trisha Brown).

2005
« Sujet ». Danse Agon (George Balanchine), L’Élue du Sacre du printemps (Pina Bausch), Approximate Sonata, The Vertiginous Thrill of Exactitude (William Forsythe), Nosferatu (Jean-Claude Gallotta), Bella Figura (Jiří Kylián), Suite en blanc (Serge Lifar), La Danseuse de rue dans Don Quichotte (Rudolf Noureev).

2008
Prix AROP de la Danse. Danse L’Élue du Sacre du printemps (Maurice Béjart), White Darkness (Nacho Duato), La Servante dans La Maison de Bernarda (Mats Ek), In the Middle Somewhat Elevated (William Forsythe), le rôle-titre de Kaguyahime (Jiří Kylián), Œnone dans Phèdre (Serge Lifar), Nathalie dans Les Enfants du paradis (José Martinez), La Femme du Meunier dans Le Tricorne (Léonide Massine), Genus (Wayne McGregor), La Troisième ombre dans La Bayadère, Une Sœur de Cendrillon (Rudolf Noureev), La Mort dans Le Jeune homme et la mort et La Plus belle fille du monde dans Le Rendez-vous (Roland Petit), Sujata et l’Éveil dans Siddharta (Angelin Preljocaj), Vénus dans Psyché (Alexeï Ratmansky).

2012
« Première danseuse ». Danse Appartement (Mats Ek), Doux mensonges (Jiří Kylián), le rôle-titre de Paquita (Pierre Lacotte d’après Joseph Mazilier et Marius Petipa), Effie dans La Sylphide (Pierre Lacotte d’après Philippe Taglioni), le Pas de cinq dans Suite en blanc (Serge Lifar), La Maîtresse de Lescaut dans L’Histoire de Manon (Kenneth MacMillan), Kitri dans Don Quichotte (Rudolf Noureev).

Galerie

Etoile Alice Renavand