FR EN

Alessio Silvestrin
Chorégraphe

Né en Italie, Alessio Silvestrin est diplômé de l'Académie de danse Princesse Grace de Monte-Carlo et de l'Ecole-Atelier Rudra Béjart à Lausanne. Il a également étudié le piano et le clavecin à Monte-Carlo. Avec le soutien de Francesco Valdambrini, il a rejoint les compositeurs de l’école Musica Tricordale. Cette expérience lui a permis de composer sa propre musique pour ses chorégraphies. En tant que danseur, chorégraphe et compositeur, il a travaillé au Béjart Ballet Lausanne et au Ballet de l'Opéra National de Lyon. De 1999 à 2002, il rejoint le Ballet de Francfort alors dirigé par William Forsythe. Il sera régulièrement artiste invité de la Forsythe Company. Il est également danseur invité et assistant du chorégraphe Mauricio de Oliveira pour la compagnie Siameses de São Paulo en 2007.

Alessio Silvestrin a été invité pour créer des chorégraphies pour plusieurs compagnies, telles le Ballet de l’Opéra National de Lyon, Copenhagen International Ballet, le Ballet Frankfurt, le Ballet Freiburg Pretty Ugly, le Tokyo City Ballet ou encore pour des compagnies telles que Noism (Door Indoor, 2005, Orime no Ue, 2011), Studio Architanz de Tokyo (Opus 131, 2014), la Companhia de Dança de São Paulo (Polígono, 2008), Ann Arbor Dance Works, Link Dance Company du Western Australia Academy of Performing Arts (WAAPA) de Perth en Australie. Il a également répondu à des commandes de centres culturels tels que Aichi Arts Center de Nagoya (Bartók, Bluebeard’s Castle, 2005), Tokyo Bunka Kaikan (Boléro, 2014), Intercommunication Center Tokyo, Cerulean Tower Noh Theater (Kakekotoba, 2009, Te no Uta, 2010), Daegu Art Center, Session House (Document, 2008), New National Theater de Tokyo (Noon Afternoon, 2005) ou ZKM Zentrum für Kunst und Medientechnologie de Karlsruhe (Tang, 2017). Il a participé en tant que danseur ou chorégraphe à de nombreux festivals tels que le Kunstfest Weimar, les Festivals de Cannes, de Ljubljana, de La Haye (Cadance), de Seoul (Modafe, Seongnam) et de Guangdong, ainsi qu’aux Biennales de Danse de Venise (Ritrovare/Derivare, 2005), de Tokyo et de Seoul. Il a participé au programme Focus on Forsythe en dansant des chorégraphies de William Forsythe à Londres (Sadler’s Wells, Tate Modern, South London Gallery) en 2009. Il a aussi interprété les Objets Chorégraphiques de Forsythe au 21_21 Design Sight à Tokyo, au Wexner Center for the Arts à Columbus, Ohio (première américaine de Monster Partitur de Forsythe) à la Fondation Beyeler à Bâle et au Neues Museum à Weimar. En outre, Alessio Silvestrin a réalisé des installations interactives pour des expositions au YCAM Yamaguchi Center for Arts and Media (Mikrokosmos, Andante; Skinslides, 2013, en partenariat avec l’artiste Richi Owaki également sélectionné par le 16ème Japan Media Art Festival au National Art Center de Tokyo) et à Artimage de Graz. Il a aussi présenté en 2006 son film de danse Map au Dance Camera West Film Festival (Los Angeles), ainsi qu’au Cinedans Film Festival (Amsterdam). Il collabore avec des artistes visuels comme Anton Himstedt (2006, Westfälisches Landesmuseum für Kunst und Kulturgeschichte Münster) ou Kyoshi Takizawa (Tsunagari, 2015, Triennale d’art Echigo-Tsumari).

Dans le domaine de la musique, sa composition pour piano Frozen Music a reçu le Premier Prix du Concours de Composition Audible Cities Composition Competition (San Francisco) en 2015. Un an plus tard, il compose 31 Tanka pour clavecin et pianoforte, pour le programme de l'Ensemble Muromachi au Recital Hall du Tokyo Bunka Kaikan et la Fondation Royaumont, Festival de musique lui commande Trois vortex pour piano dans le cadre du Festival Voix Nouvelles.

Artiste freelance résidant au Japon depuis 2003, Alessio Silvestrin est actuellement membre de la faculté de danse du Senzoku Gakuen College of Music. Il participe à des activités multidisciplinaires et poursuit des recherches sur le Théâtre Nô et la poésie traditionnelle Tanka.

Il est régulièrement invité en tant que professeur et chorégraphe par le San Francisco Conservatory of Dance depuis 2009. Il était également artiste invité du département de danse de l’université de Michigan (2016).    

À retrouver dans