Etoile

Benjamin Pech

De 1992 à 1999 S’initie au jazz dès l’âge de 8 ans et débute la danse classique à 10 ans à Montpellier.
1986 entre à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris.
1992 est engagé à 18 ans dans le Corps de Ballet.
1994 Coryphée
1997 Sujet
1999 Premier Danseur
2005 A l’issue de la soirée où il interprète successivement le rôle d’Albrecht dans la Giselle classique et celui de Frederi dans L’Arlésienne de Roland Petit au Grand Théâtre de Shanghai, le 22 septembre 2005, il est nommé Etoile.

Chronologie

1986 : entre à l’Ecole de danse.

1992 : est engagé à 18 ans dans le Corps de ballet.

1994 : « Coryphée ».

Il participe aux soirées « Jeunes danseurs » en interprétant le rôle du Prince dans le pas de deux extrait de l’acte II de Casse-Noisette (Noureev).

1996 : Danse le pas de trois de la Pastorale dans Casse-Noisette.

1997 : « Sujet ». Interprète L’Oiseau bleu dans La Belle au bois dormant et Béranger dans Raymonda (Noureev).

1998 : Est distribué dans le pas de deux des paysans / Giselle (d’après Coralli et Perrot) et Vaslaw (Neumeier).

1999 : « Premier danseur ».

Danse Frantz dans Coppélia (Bart), Capriccio, Le Fils Prodigue, Symphonie en ut, Concerto Barocco, Emeraudes/Joyaux (Balanchine), IXe Symphonie, Le Concours – rôle de Michaël, L’Oiseau de feu (Béjart), Albrecht dans Giselle (d’après Coralli et Perrot), In the Middle, Somewhat Elevated (Forsythe), Bella Figura (Kylián), James dans La Sylphide (Lacotte d’après Taglioni), Etudes (Lander), Shéhérazade (Li), Noces (Nijinska), le Prince Désiré dans La Belle au bois dormant, l’Idole dorée et Solor dans La Bayadère, Basilio dans Don Quichotte, le Prince Siegfried dans Le Lac des cygnes, le Professeur de danse dans Cendrillon et Roméo dans Roméo et Juliette (Noureev), Frollo dans Notre-Dame de Paris, Clavigo (Petit), Un Trait d’union (Preljocaj), In The Night (Robbins).

A l’issue de la soirée où il interprète successivement le rôle d’Albrecht dans Giselle (d’après Coralli et Perrot) et celui de Frederi dans L’Arlésienne de Roland Petit au Grand Théâtre de Shanghai, le 22 septembre 2005, est nommé « Étoile ».

Il a depuis ajouté à son répertoire : L’Abonné et l’Homme en noir dans La Petite danseuse de Degas, Coppélius dans Coppélia (Bart), Agon, Sonatine (Balanchine), le rôle-titre d’Onéguine (Cranko), Pétrouchka (Fokine), Woundwork 1 (Forsythe), Nuages (Kylian), Lucien dans Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa), Mnester dans Caligula (Le Riche), Armand dans La Dame aux camélias (Neumeier), L’Après-midi d’un faune (Nijinski), Drosselmeyer / Le Prince dans Casse-Noisette, Le Professeur de danse dans Cendrillon, Rothbart dans Le Lac des cygnes (Noureev), Proust jeune dans Proust ou les intermittences du cœur, Le Loup, Le Jeune homme dans Le Rendez-vous (Petit), Eros dans Psyché (Ratmansky), Dancing at a Gathering (Robbins).

Créations à l’Opéra

Appartement (Ek, 2000), Stepping Stones (Kylián, 2001), Liebeslieder Walzer (Balanchine, 2003), Les Familiers du Labyrinthe (Noiret, 2005), L’Envol d’Icare (Malandain, 2006), Artifact Suite (Forsythe, 2006), Genus (McGregor, 2007), A Sort of (Ek, 2008), Les Enfants du paradis – rôle de Lacenaire (Martinez, 2008).

Prix

1994 : Grand Prix et Médaille d’or au Concours International Plissetskaïa de Saint-Pétersbourg.
1996 : Prix du Cercle Carpeaux.
1998 : Prix du public/AROP.

Chevalier des Arts et Lettres et de l’ordre national de Mérite.

Etoile

Karl Paquette

1987 entre à l'Ecole de Danse
1994 est engagé à 17 ans dans le Corps de Ballet
1996 Coryphée
2000 Sujet
2001 Premier danseur
2009 A l'issue de la représentation de Casse-Noisette de Rudolf Noureev, le 31 décembre 2009, il est nommé Étoile

Chronologie

Commence la danse au cours de Max Bozzoni.

1987 : entre à l’École de danse de l’Opéra.

1994 : est engagé à 17 ans dans le Corps de ballet.

1996 : « Coryphée ». Maurice Béjart le choisit pour interpréter le rôle d’Angel Ben dans Le Concours.

2000 : « Sujet », est distribué dans les rôles du Producteur dans Cendrillon, de Béranger dans Raymonda et dans la Danse arabe de Casse-Noisette (Noureev). Il est aussi Iñigo dans Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa).

2001 : « Premier danseur ». Danse Symphonie en ut, Les Quatre tempéraments, Émeraudes et Diamants / Joyaux, Agon (Balanchine), L’Abonné / La Petite danseuse de Degas, Frantz / Coppélia (Bart), Le Sacre du printemps (Bausch), Michaël / Le Concours, IXe Symphonie, L’Oiseau Phenix et L’Oiseau de feu, Variations pour une porte et un soupir (Béjart), Edgar / Wuthering Heights (Belarbi), Hilarion et Albrecht / Giselle (d’après Coralli et Perrot), le Prince Grémine / Onéguine (Cranko), Pas./parts, Artifact Suite (Forsythe), Kourbski / Ivan le Terrible (Grigorovitch), Stepping Stones (Kylián), Lucien / Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa), Le Souffle du temps (Lagraa), Suite en blanc, Le Marchand et Le Jeune homme / Les Mirages (Lifar), Frédérick Lemaître / Les Enfants du paradis (Martinez), Démétrius et Bottom / Le Songe d’une nuit d’été (Neumeier), Le Fiancé / Noces (Nijinska), L’Acteur-vedette / Cendrillon, Abderam et Jean de Brienne / Raymonda, Benvolio et Roméo / Roméo et Juliette, L’Esclave, L’Idole dorée et Solor / La Bayadère, Espada, Le Gitan et Basilio / Don Quichotte, Rothbart et Siegfried / Le Lac des cygnes, le pas de cinq des Pierres précieuses et L’Oiseau bleu / La Belle au bois dormant, Drosselmeyer-Le Prince / Casse-Noisette (Noureev), Phoebus / Notre-Dame de Paris, Le Frère de Marie / Clavigo (Petit), Afternoon of a Faun, le Deuxième homme dans The Cage, En Sol, In The Night (Robbins).

À l’issue de la représentation de Casse-Noisette (Noureev), le 31 décembre 2009, est nommé « Étoile ».

Il a depuis ajouté à son répertoire : le rôle-titre d’Onéguine (Cranko), Hippolyte dans Phèdre (Lifar), Armand dans La Dame aux camélias (Neumeier), Don José dans Carmen (Petit), Le Parc (Preljocaj), Dancing at a Gathering (Robbins).

Créations à l’Opéra :

AndréAuria (Lock, 2002), Gaston Rieux / La Dame aux camélias (Neumeier, 2006), Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier, 2009), Djémil / La Source (J.-G. Bart, 2011).

Prix

1995 : Finaliste du Concours Eurovision des Jeunes Danseurs à Lausanne
1999 : Prix du Cercle Carpeaux

 

Etoile

Eleonora Abbagnato

1992 entre à l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris
1996 est engagée à 18 ans dans le Corps de Ballet
1999 Coryphée
2000 Sujet
2001 Première danseuse
2013 À l’issue de la représentation de Carmen (Petit), le 27 mars 2013, est nommée « Étoile ».

Chronologie

Débute la danse dans sa ville natale de Palerme et poursuit ses études à l’Académie Princesse Grace à Monte-Carlo (Marika Bresobrasova).

1989 : est choisie par Roland Petit pour être Aurore enfant dans sa version de La Belle au bois dormant.

1992: après une année passée au Centre de danse Rosella Hightower à Cannes, elle entre à l’Ecole de danse.

1996: est engagée à 18 ans dans le Corps de ballet.

1998: est distribuée en soliste dans Temptations of the Moon (Graham) et dans La Demoiselle d’honneur de Don Quichotte (Noureev).

1999: «Coryphée». Est choisie par William Forsythe pour ses ballets The Vertiginous Thrill of Exactitude et Pas./parts. Elle danse également le pas de deux des Ecossais dans La Sylphide (Lacotte d’après Taglioni), Marie dans Clavigo (Petit) et le pas de deux de L’Oiseau bleu dans La Belle au bois dormant (Noureev).

2000: «Sujet». Elle est l’une des deux Sœurs de Cendrillon (Noureev), Gamzatti dans La Bayadère, Henriette et Clémence dans Raymonda (Noureev), La Mort dans Le Jeune homme et la Mort (Petit).

2001: «Première danseuse».

Les Quatre tempéraments, Symphonie en ut, Polymnie dans Apollon, Sérénade (Balanchine), Le Sacre du printemps, Orphée et Eurydice (Bausch), Ada dans Le Concours, Serait-ce la mort, L’Élue dans Le Sacre du printemps (Béjart), Myrtha dans Giselle (d’après Coralli et Perrot), La Jeune Sœur dans La Maison de Bernarda (Ek), Woundwork 1 (Forsythe), Anastasia dans Ivan le Terrible (Grigorovitch), Stepping Stones, Doux mensonges (Kylián), Garance dans Les Enfants du paradis (Martinez),Titania dans Le Songe d’une nuit d’été, rôle-titre de Sylvia, Marguerite dans La Dame aux camélias (Neumeier), Odette / Odiledans Le Lac des cygnes, Clara dans Casse-Noisette, Kitridans Don Quichotte (Noureev), Esmeralda dans Notre-Dame de Paris, Carmen, L’Arlésienne, Le Rendez-vous (Petit), Le Songe de Médée, Le Parc (Preljocaj), The Concert, Afternoon of a Faun, The Cage, Other Dances, In The Night (Robbins).

À l’issue de la représentation de Carmen (Petit), le 27 mars 2013, est nommée « Étoile ».

Créations à l’Opéra

Le Rire de la lyre (Montalvo, 1999), Emeraudes/Joyaux (Balanchine, 2000), Bella Figura (Kylián, 2001), Isabelle/ Wuthering Heights (Belarbi, 2002), Approximate Sonata, Artifact Suite (Forsythe, 2006), Albertine/Proust (Petit, 2007), Troisième symphonie de Gustav Mahler (Neumeier, 2009).

Prix

1998 : Finaliste au Concours international de danse de Varna
1999 : Prix du cercle Carpaux
2000 : Prix AROP

Etoile

Amandine Albisson

1999 Entre à l'École de danse
2006 Est engagée dans le Corps de Ballet
2009 Coryphée
2010 Sujet
2014 Première danseuse
2014 est nommée « Danseuse Étoile » du ballet de l’Opéra national de Paris, le mercredi 5 mars 2014, à l'issue de la représentation du ballet Onéguine (John Cranko) dans lequel elle interprétait le rôle de Tatiana.

Chronologie

Née en 1989, à Marseille, Amandine Albisson commence sa formation de danse à l’âge de quatre ans dans sa ville natale (1993-1999).

Elle intègre l’École de danse de l’Opéra national de Paris en 1999, participe aux spectacles annuels et aux tournées à Cannes (2003) et Washington (2006).

Elle aborde ainsi ses premiers rôles de soliste dans Péchés de Jeunesse de Jean-Guillaume Bart, Divertimento de George Balanchine et Variations Don Giovanni de Maurice Béjart en 2006.

Entre 2000 et 2006, elle participe également à différentes productions du Ballet : Casse-noisette, La Bayadère, le Lac des cygnes (Rudolf Noureev) ou Paquita (Pierre Lacotte).

Engagée à 17 ans dans le Corps de Ballet de l’Opéra (2006), elle est « Coryphée » en 2009 « Sujet » l’année suivante.

Depuis son entrée dans la Compagnie, elle danse dans de nombreux ballets du répertoire et interprète notamment des rôles de soliste dans Apollon /Polymnie (George Balanchine), Giselle/pas de deux des paysans (d’après Jean Coralli et Jules Perrot), Rain (Anne Teresa de Keersmaeker), In the Middle, Somewhat Elevated (William Forsythe), Suite en blanc (Serge Lifar), L’Après-midi d’un faune/la Nymphe (Vaslav Nijinski), Don Quichotte/La reine des Dryades, Cendrillon/une des deux soeurs (Rudolf Noureev), Le Loup/la Bohémienne et la Jeune fille, L’Arlésienne/Vivette, Le Rendez-vous/la plus Belle fille du monde (Roland Petit), Afternoon of a faun/la Jeune fillle (Jerome Robbins) et plus récemment, en juillet 2013, le rôle-titre de La Sylphide (Pierre Lacotte). Elle interprète également Vénus /Psyché (Alexei Ratmansky – création 2011). Dans le cadre des tournées officielles de la Compagnie à l’étranger, elle s’est déjà produite en Australie (Sydney/2007, Brisbane/2009), en Grèce (Epidaure/2008), au Japon (Tokyo/2010) et aux États-Unis (Chicago, Washington, New-York/2012).

Promue « Première Danseuse » à l’issue du Concours annuel du Corps de Ballet de l’Opéra à compter du 1er janvier 2014, elle a – depuis – ajouté à son répertoire le rôle d’Aurore dans La Belle au bois dormant de Rudolf Noureev.

Amandine Albisson, est nommée « Danseuse Étoile » du ballet de l’Opéra national de Paris, le mercredi 5 mars 2014, à l'issue de la représentation du ballet Onéguine (John Cranko) dans lequel elle interprétait le rôle de Tatiana.

Créations à l’Opéra

Vénus / Psyché (Ratmansky, 2011).

Prix

2009 : Prix du Cercle Carpeaux
2013 : prix Prix AROP de la Danse

Etoile

Isabelle Ciaravola

1988 entre à l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris
1990 est engagée à 18 ans dans le Corps de Ballet
1993 Coryphée
2000 Sujet
2003 Première Danseuse
2009 A l’issue de la représentation de Onéguine (John Cranko), le 16 avril 2009, elle est nommée Etoile.

Chronologie

1988 : Entre à l’Ecole de danse.

1990 : est engagée à 18 ans dans le Corps de Ballet.

1992 : danse le pas de deux du Papillon (Lacotte d’après Marie Taglioni) lors des soirées « Jeunes danseurs ».

1993 : « Coryphée ». Interprète La première Ombre dans La Bayadère ainsi que le pas de deux du Chat botté et de la Chatte blanche dans La Belle au bois dormant (Noureev).

2000 : « Sujet ». Est distribuée dans Stepping Stones et Bella Figura (Kylián),les rôles deRosaline dans Roméo et Juliette, la Reine des Dryades dans Don Quichotte, la Danse arabe de Casse-Noisette et le pas de trois du Lac des cygnes (Noureev), L’Etrangère dans Clavigo et Passacaille (Petit).

2004 : « Première danseuse ». Interprète le rôle del’Etoile dans La Petite danseuse de Degas (Bart), Emeraudes / Joyaux, Sérénade, Liebeslieder Walzer, Les Quatre tempéraments (Balanchine), La Septième lune (Bombana), pas de deux des Ecossais et le rôle-titre de La Sylphide (Lacotte d’après Taglioni), Suite en blanc, la Femme dans Les Mirages (Lifar), Genus (McGregor), le rôle-titre de La Dame aux camélias, Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier), l’un des quatre Grands Cygnes du Lac des cygnes, Le Printemps et l’une des deux Sœurs de Cendrillon, Nikiya dans La Bayadère(Noureev), L’Arlésienne, Albertine dans Proust ou les intermittences du cœur (Petit), Glass Pieces (Robbins).

A l’issue de la première représentation d’Onéguine (Cranko), où elle interprète le rôle de Tatiana, le 16 avril 2009, est nommée « Étoile ».

Elle a depuis ajouté à son répertoire : O zlozony / O composite (Brown), le rôle-titre de Giselle (d’après Coralli et Perrot), Manon dans L’Histoire de Manon (MacMillan), La Jeune fille dans Le Spectre de la rose (Fokine), Woundwork 1 (Forsythe), Juliette dans Roméo et Juliette (Noureev), la Plus belle fille du monde dans Le Rendez-vous (Petit).

Créations à l’Opéra

Paquita – rôle de Doña Serafina (Lacotte d’après Mazilier et Petipa, 2001), Approximate Sonata (Forsythe, 2006), La Dame aux camélias – rôle de Manon (Neumeier, 2006), Les Enfants du paradis – rôle de Garance (Martinez, 2008), Onéguine – rôle de Tatiana (Cranko, 2009), Répliques (Paul, 2009), La Source– rôle de Nouredda (J.-G. Bart, 2011).

Prix

1988 : Premier prix du CNSM de Paris.

Chevalier des Arts et Lettres et de la Légion d’honneur.

< >