FR EN

Naissance d’un Opéra

Retour en images sur la construction de l'Opéra Bastille

Découvrir

Habiller l'Opéra

Exposition événement du 25 mai au 3 novembre 2019 au Centre National du Costume de Scène de Moulins

En savoir plus

Un air d’Italie. L’Opéra de Paris de Louis XIV à la Révolution

Du 28 mai au 1er septembre 2019 au Palais Garnier

En savoir plus

Partenaires majeurs des 350 ans de l'opéra de paris

Partenaires majeurs des 350 ans
de l'opéra de paris

A suivre:

Robert Wilson

Olivier Halanzier-Dufresnoy (1819-1896)

Portrait

Directeurs, maîtres de ballets, metteurs en scène, chorégraphes, architectes… Octave s’est intéressé aux personnalités qui ont marqué l’histoire de l’Opéra qui continue, aujourd’hui encore, à attirer les grands noms de la musique et de la danse.
Caricature d’Olivier Halanzier par Alfred le Petit, parue dans le journal
Caricature d’Olivier Halanzier par Alfred le Petit, parue dans le journal "Le Charivari" © BmO / BNF

Hyacinthe-Olivier-Henry Halanzier-Dufresnoy évolue dès son plus jeune âge dans le monde du théâtre, grâce à sa mère Mlle Dufrénoy, ancienne actrice de l’Odéon, devenue directrice de troupe en province. D’abord clerc de notaire, il dirige ensuite de nombreuses petites scènes, avant de devenir, en 1848, directeur du Théâtre de Strasbourg. Après Lyon et Rouen, il est nommé directeur de l'Opéra de Marseille. En 1871, après le Siège de Paris et la Commune, il est choisi pour diriger l'Académie nationale de musique, poste qu’il occupera jusqu’en 1879. Il monte notamment La Coupe du Roi de Thulé d'Eugène Diaz, L'Esclave d'Edmond Membrée et reprend Erostrate d'Ernest Reyer, L'Africaine de Meyerbeer. C'est sous sa direction, en 1873, que la Salle Le Peletier est dévastée par un incendie et qu'est inauguré le Palais Garnier, le 5 janvier 1875. Le Palais de Charles Garnier deviedra la pièce maîtresse du nouveau Paris haussmannien. Les airs de La Juive sont les premiers à retentir dans l’enceinte de ce nouveau temple de l’art lyrique. Suivront notamment les reprises des Huguenots et du Prophète (Meyerbeer), de Der Freischütz (Weber) et la création du ballet Sylvia ou La Nymphe de Diane (Mérante).

Voir plus

Mécènes des 350 ans de l'Opéra de Paris

  • Mécène de la création de Crystal Pite

  • Mécène du Battle Opéra

  • Mécène des Indes galantes

Avec le généreux concours de

  • Mécène de La Traviata

  • Mécène de la restauration de la loge de l'Empereur

  • Mécène principal du Ballet de l'Opéra national de Paris

  • Partenaire Mobilité IT et Expériences Utilisateurs

  • Mécène Services IT

  • Mécène de l'Académie de l'Opéra

Partenaires médias