FR EN

Naissance d’un Opéra

Retour en images sur la construction de l'Opéra Bastille

Découvrir

Partenaires majeurs des 350 ans de l'opéra de paris

Partenaires majeurs des 350 ans
de l'opéra de paris

A suivre:

Guillaume-Louis Pécour...

Les Salles de l’Opéra

9/14 Salle Favart

Suite à l’assassinat du duc de Berry dans l’enceinte de l’Opéra, la salle de la rue de Richelieu est définitivement fermée et le roi Louis XVIII commande la construction d’une salle provisoire. En attendant que les travaux se terminent, l’Opéra se rend pour une saison salle Favart. Construite pour l’Opéra-Comique en 1783, elle accueille depuis 1815 le Théâtre-Italien.
Le 19 avril 1820, Œdipe à Colone de Sacchini et Nina ou la Folle par amour, ballet en deux actes de Milon et Persuis, inaugurent la nouvelle saison de l’Opéra. Le répertoire diffère assez peu de celui de la salle de la rue de Richelieu, au détail près que la salle Favart, assez petite (elle n’accueille que 1 165 spectateurs) ne peut recevoir de grandes productions d’opéra ou de ballet.

Deux cérémonies officielles marquent le passage de l’Opéra salle Favart. À l’occasion de la naissance du duc de Bordeaux le 29 septembre 1820, les Chœurs de l’Opéra interprètent les intermèdes dans Athalie de Racine, jouée par les comédiens de la Comédie Française. Pour son baptême en mai 1821, la troupe de l’Opéra joue Blanche de Provence ou La Cour des fées, créé par les compositeurs Boieldieu, Cherubini, Berton, Paër et Kreutzer.
L’Opéra se voit contraint en mai 1821 de quitter la salle Favart pour gagner très provisoirement la salle Louvois. 

Voir plus

Mécènes des 350 ans de l'Opéra de Paris

  • Mécène de la création de Crystal Pite

  • Mécène du Battle Opéra

  • Mécène des Indes galantes

Avec le généreux concours de

  • Mécène de La Traviata

  • Mécène de la restauration de la loge de l'Empereur

  • Mécène principal du Ballet de l'Opéra national de Paris

  • Partenaire Mobilité IT et Expériences Utilisateurs

  • Mécène Services IT

  • Mécène de l'Académie de l'Opéra

Partenaires médias