Colloque - L’éducation artistique et culturelle :Liberté, égalité, fraternité ?

Du 29 au 30 janvier 2019 à l'Amphithéâtre Bastille

Voir

Conférences au Collège de France

Du 14 mars au 10 avril 2019

En savoir plus

Exposition Habiller l'Opéra - Costumes et ateliers

Du 25 mai au 03 novembre 2019 au Centre National du Costume de Scène de Moulins

En savoir plus

Entre France et Italie - L'Opéra de Paris de Louis XIV à la Révolution

Du 28 mai au 1er septembre 2019 au Palais Garnier

En savoir plus

Partenaires majeurs des 350 ans de l'opéra de paris

Partenaires majeurs des 350 ans
de l'opéra de paris

A suivre:

20 janvier 1986

Jean-Baptiste Lully, directeur

Portrait

— Par Octave

Directeurs, maîtres de ballets, metteurs en scène, chorégraphes, architectes… Octave s’est intéressé aux personnalités qui ont marqué l’histoire de l’Opéra qui continue, aujourd’hui encore, à attirer les grands noms de la musique et de la danse.


Jean-Baptiste Lully
Jean-Baptiste Lully © Bridgeman
Entré à la Cour du Roi à 20 ans, Lully jouit très tôt d’une excellente renommée d’instrumentaliste et de compositeur. Il tisse rapidement un lien de camaraderie avec le jeune monarque. Il est nommé surintendant de la musique de chambre en 1661. Son étroite collaboration avec Molière et Corneille s’illustre dans Psyché en 1671, comédie-ballet à la lisière de l’opéra. Il achète auprès de Perrin le droit de diriger l’Académie au prix d’une importante pension et, le 29 mars 1672, le roi délivre des lettres patentes accordant à Lully de nouveaux privilèges : l’Académie devient royale, les pièces de musique seront composées tant en vers français qu’en langues étrangères. Le privilège est conféré à Lully sa vie durant et il devient interdit à tous comédiens et musiciens de représenter, sans son accord, une pièce comportant plus de deux airs et de deux instruments. Malgré les nombreuses oppositions, Lully s’installe au Jeu de paume rue de Vaugirard puis, après la mort de Molière en 1673, dans la salle du Palais Royal, rue Saint Honoré. Imposant une discipline stricte, il organise le fonctionnement de l’Académie d’une main de maître. Le public se passionne pour l’opéra qui jouit alors d’une vogue immense et devient un genre majeur.
Voir plus

Mécène des 350 ans

  • Mécène de la création de Crystal Pite

  • Mécène du Battle Opéra

  • Mécène des Indes galantes

Avec le généreux concours de

  • Mécène de La Traviata

  • Mécène de la restauration des loges de l'Empereur et de l'Impératrice

  • Mécène principal du Ballet de l'Opéra national de Paris

  • Mécène de l'Académie de l'Opéra

Partenaires médias