Etoile

Laëtitia Pujol

1992 entre à l’Ecole de Danse de l'Opéra de Paris
1993 est engagée à 18 ans dans le Corps de Ballet
1994 Coryphée
1999 Sujet
2000 Première Danseuse
2002 A l’issue de la représentation de Don Quichotte (Rudolf Noureev), le 2 mai 2002, elle est nommée Etoile.

Chronologie

1992 : après ses études au Conservatoire régional de Toulouse, le premier prix du Concours de Lausanne lui permet d’entrer à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris en 1ère division (dernière année d’étude).

1993: est engagée à 18 ans dans le Corps de ballet.

1994: «Coryphée».Danse le pas de deux de L’Oiseau bleu de La Belle au bois dormant (Noureev) lors des soirées «Jeunes Danseurs».

Est distribuée dans Fall River Legend (de Mille), Luisa etla «pastorale» de Casse-Noisette, le pas decinq des Pierres précieusesde La Belle au bois dormant (Noureev) et le pas de deux desEcossais de La Sylphide(Lacotte d’après Taglioni).

1998: danse le pas de deux des paysans de Giselle (d’après Coralli et Perrot).

1999: «Sujet». Danse la deuxième Ombre de La Bayadère, le pas de trois et la danse napolitaine du Lac des cygnes et la 2e variation de La Belle au bois dormant (Noureev) ainsi que IXe Symphonie et Ada dans Le Concours (Béjart).

2000: «Première danseuse».

Polymnie dans Apollon musagète, Emeraudes/Joyaux (Balanchine), Catherine dans Wuthering Heights (Belarbi), The Vertiginious Thrill of Exactitude (Forsythe), Bella Figura (Kylián), Henriette dans Raymonda, Clara dans Casse-Noisette, Gamzatti dans La Bayadèreet Cupidon dans Don Quichotte (Noureev), Other Dances, The Cage (Robbins).

A l’issue de la représentation de Don Quichotte (Noureev), où elle danse pour la première fois le rôle de Kitri, le 2 mai 2002, est nommée «Étoile».

Elle a depuis ajouté à son répertoire : Symphonie en ut, Les Quatre tempéraments, Concerto Barocco, Tchaïkovski-pas de deux, Agon, Sérénade (Balanchine),le rôle –titre de Giselle (d’après Coralli etPerrot), Pulcinella (Dunn), Woundwork 1 (Forsythe), le rôle-titrede Paquita (Lacotte d’aprèsMazilier et Petipa), Etudes (Lander), Suite en blanc (Lifar), Nathalie dans Les Enfants du paradis (Martinez), L’Anatomie de la sensation (McGregor),le rôle-titre de Sylvia, Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier),Aurore dans La Belle au bois dormant, une dessœurs et le rôle-titre de Cendrillon, Juliette dans Roméo et Juliette, Odette-Odile dans Le lac des cygnes (Noureev), La Jeune fille dans Le Loup (Petit), Le Parc (Preljocaj).

Créations à l’Opéra

Paquita – le pas de trois (Lacotte d’après Mazilier et Petipa, 2001),La Petite Danseuse de Degas– rôle-titre (Bart, 2003), Liebeslieder Walzer(Balanchine, 2003), La Maison de Bernarda-rôle de la Sœur agée (Ek, 2008), Triade (Millepied, 2008), Sous Apparence (Gillot, 2012).

Prix

1992 : premier prix du Concours de Lausanne
1994 : médaille d’Argent au Concours International de Varna (catégorie junior)
1997: Prix du Cercle Carpeaux.

Chevalier des Arts et Lettres.

Etoile

Alice Renavand

1990 entre à l'École de Danse
1997 est engagée à 17 ans dans le Corps de ballet.
2004 Coryphée
2005 Sujet
2012 Première danseuse
2013 A l’issue de la représentation du Parc (Angelin Preljocaj), le 20 décembre 2013, elle est nommée Etoile.

Chronologie

1990 : entre à l’Ecole de danse.

1997 : est engagée à 17 ans dans le Corps de ballet.

Elle est La Jurée japonaise dans Le Concours (Béjart), La Chanteuse de caf’conc’ dans La Petite danseuse de Degas (P. Bart), ainsi que La Prostituée dans Les Sept Péchés capitaux (Scozzi).

2004 : « Coryphée ». Elle est choisie pour interpréter Creüse dans Le Songe de Médée (Preljocaj), Eurydice dans Orphée et Eurydice (Bausch)et Glacial Decoy (Brown).

2005 : « Sujet ». Danse Agon (Balanchine), L’Elue du Sacre du printemps (Bausch), Approximate Sonata, The Vertiginous Thrill of Exactitude (Forsythe), Nosferatu (Gallotta), Bella Figura (Kylián), Suite en blanc (Lifar), La Danseuse de rue dans Don Quichotte (Noureev).

2008 : Prix AROP. Danse L’Elue du Sacre du printemps (Béjart), La Servante dans La Maison de Bernarda (Ek), In the Middle Somewhat Elevated (Forsythe), le rôle-titre de Kaguyahime (Kylián), Œnone dans Phèdre (Lifar), Nathalie dans Les Enfants du paradis (Martinez), La Femme du Meunier dans Le Tricorne (Massine), Genus (McGregor), La Troisième ombre dans La Bayadère, Une Sœur de Cendrillon (Noureev), La Mort dans Le Jeune homme et la mort (Petit), Sujata et l’Eveil dans Siddharta (Preljocaj), Vénus dans Psyché (Ratmansky).

2012 : « Première danseuse ». Danse Appartement (Ek), Doux mensonges (Kylián), Effie dans La Sylphide (Lacotte d’après Taglioni), La Maîtresse de Lescaut dans L’Histoire de Manon (MacMillan), Kitri dans Don Quichotte (Noureev).


Parc (Preljocaj), le 20 décembre 2013, où elle interprétait pour la première fois le rôle principal féminin, est nommée Étoile.

Créations à l’Opéra

Variations pour une porte et un soupir (Béjart, 2006), White Darkness (Duato, 2006), L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato (Orlyn, 2007), Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier, 2009), Siddharta – rôle de Yasodhara (Preljocaj, 2010), L’Anatomie de la sensation (McGregor, 2011), Sous Apparence (Gillot, 2012), Boléro (Cherkaoui-Jalet, 2013).

Prix

2008 : Prix AROP.

Etoile

Jérémie Bélingard

1987 entre à l’Ecole de Danse de l'Opéra de Paris
1993 est engagé à 17 ans dans le Corps de Ballet
1994 Coryphée
1999 Sujet
2001 Premier Danseur
2007 À l'issue de la représentation de La Bayadère (Rudolf Noureev), mercredi 2 juin 2010, il est nommé Étoile

Chronologie

1987 : entre à l’Ecole de danse.

1993 : est engagé à 18 ans dans le Corps de ballet.

1994 : « Coryphée ».

1996 : est distribué dans les rôles de Fritz dans Casse-Noisette, l’Oiseau bleu dans La Belle au bois dormant, Mercutio dans Roméo et Juliette, l’Idole dorée dans La Bayadère (Noureev), le Faune dans The Four Seasons (Robbins) et danse le premier mouvement de IXe Symphonie (Béjart).

1999 : « Sujet ».

Roland Petit le choisit pour interpréter le rôle de Carlos dans Clavigo et celui du Clown dans Les Forains. Il danse également le pas de deux des paysans de Giselle (d’après Coralli et Perrot), le pas de trois et la danse Napolitaine dans Le Lac des cygnes (Noureev) et le rôle de Lucien d’Hervilly dans la nouvelle production de Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa).

2001 : « Premier danseur ».

Le Fils prodigue, Rubis / Joyaux, Agon (Balanchine), Frantz dans Coppélia (Bart), Phrases de quatuor (Béjart), Heathcliff dans Wuthering Heights (Belarbi), O zlozony / O composite (Brown), Stepping Stones (Kylián), Suite en blanc (Lifar), L’Envol d’Icare (Malandain), Puck dans Le Songe d’une nuit d’été, Des Grieux dans La Dame aux camélias (Neumeier), Le Gitan et Basilio dans Don Quichotte, L’Acteur vedette dans Cendrillon (Noureev), Frederi dans L’Arlésienne, Le Jeune homme et la mort (Petit).

A l’issue de la représentation de Don Quichotte (Noureev), le 28 mars 2007, est nommé «Étoile».

Il a depuis ajouté à son répertoire : Apollon (Balanchine), Le Sacre du printemps (Béjart), Une Sorte de…, Appartement (Ek), Pétrouchka (Fokine), Kaguyahime (Kylián), Lescaut dans L’Histoire de Manon (MacMillan), L’Après-midi d’un faune (Nijinski), Drosselmeyr / le Prince dans Casse-Noisette, Abderam dans Raymonda, Solor dans La Bayadère (Noureev), Le Jeune homme dans Le Rendez-vous (Petit), rôle-titre de Siddharta (Preljocaj), In The Night (Robbins).

Créations à l’Opéra

: Pas./parts (Forsythe, 1999), Le Rire de la lyre (Montalvo, 1999), Bella Figura (Kylián, 2001), AIR (Teshigawara, 2003), le rôle-titre de Caligula (Le Riche, 2005), Variations pour une porte et un soupir (Béjart, 2006), Artifact Suite et Approximate Sonata (Forsythe, 2006), Genus (McGregor, 2007), Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier, 2009), L’Anatomie de la sensation (McGregor, 2011), Boléro (Cherkaoui-Jalet, 2013).

Prix

1994 : médaille de bronze (junior) au Concours International de Varna.
1998 : Prix du Cercle Carpaux.

Chevalier des Arts et Lettres.

 

Etoile

Stéphane Bullion

1994 entre à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris.
1997 est engagé à 17 ans dans le Corps de Ballet.
2001 Coryphée
2002 Sujet
2007 Premier Danseur
2010 À l'issue de la représentation de La Bayadère (Rudolf Noureev), mercredi 2 juin 2010, il est nommé Étoile

Chronologie

1994 : entre à l’Ecole de Danse.

1997 : est engagé à 17 ans dans le Corps de ballet.

2001 : « Coryphée ».

Interprète Le Faune de L’Après-midi d’un Faune (Nijinski) ainsi que Pâris de Roméo et Juliette (Noureev).

2003 : « Sujet ».

Est distribué dans Emeraudes / Joyaux, Troisième thème / Les Quatre Tempéraments (Balanchine), L’Homme en noir dans La Petite danseuse de Degas (Bart), L’Oiseau Phenix dans L’Oiseau de Feu, Le Chef des truands dans Le Mandarin merveilleux (Béjart), Hindley dans Wuthering Heights (Belarbi), Iñigo dans Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa), Le Marchand dans Les Mirages (Lifar), pas de cinq des Pierres précieuses dans La Belle au bois dormant, Tybalt et Benvolio dans Roméo et Juliette, Rothbart dans Le Lac des cygnes et Espada dans Don Quichotte (Noureev), le rôle-titre d’Ivan le Terrible (Grigorovitch), Morel dans Proust ou les intermittences du cœur (Petit), Jason dans Le Songe de Médée (Preljocaj), Glass Pieces (Robbins).

2008 : « Premier danseur ».

Danse Albrecht dans Giselle (d’après Coralli et Perrot), White Darkness (Duato), Le Maure dans Pétrouchka (Fokine), Lucien dans Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa), le rôle-titre de Caligula (Le Riche), Suite en blanc (Lifar), Armand dans La Dame aux camélias (Neumeier), Jean de Brienne et Abderam dans Raymonda, Solor dans La Bayadère (Noureev), Frédéri dans L’Arlésienne (Petit), rôle-titre de Siddharta (Preljocaj) et In The Night (Robbins).

A l’issue de la représentation de La Bayadère (Noureev), le 2 juin 2010, est nommé « Étoile ».

Il a depuis ajouté à son répertoire : Orphée dans Orphée et Eurydice (Bausch), Appartement (Ek), Lescaut dans L’Histoire de Manon (MacMillan), Baptiste dans Les Enfants du paradis (Martinez), Le Prince Siegfried dans Le Lac des cygnes, L’Acteur-vedette dans Cendrillon (Noureev), Le Loup, Le Jeune homme et la mort, Don José dans Carmen (Petit), Afternoon of a Faun (Robbins).

Créations à l’Opéra

AndréAuria (Lock, 2002), MC 14/22 (Preljocaj, 2004), Proust ou les intermittences du cœur – rôle de Morel (Petit, 2007), La Maison de Bernarda – rôle de l’Homme (Ek, 2008), Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier, 2009), Répliques (Paul, 2009), Siddharta – rôle d’Ananda (Preljocaj, 2010), Kaguyahime – rôle du Mikado (Kylián, 2010), Eros / Psyché (Ratmansky, 2011).

Prix

2003 : Prix AROP

Chevalier des Arts et des Lettres.

Etoile

Mathieu Ganio

De 1992 à 1999 formation à l’Ecole nationale supérieure de danse de Marseille.
1999 entre à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris.
2001 est engagé à 17 ans dans le Corps de Ballet.
2002 Coryphée
2003 Sujet
2004 A l’issue de la représentation de Don Quichotte (Rudolf Noureev), le 20 mai 2004, il est nommé Etoile.

Chronologie

1992 à 1999 : formation à l’École Nationale Supérieure de danse de Marseille où Roland Petit le distribue dans sa version de Casse-Noisette que le chorégraphe présente à l’Opéra de Marseille.

1999 : entre à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris (directement en seconde division) et danse ses premiers rôles de solistes lors des spectacles annuels : Yondering de John Neumeier (2000) et Frantz dans la Coppélia remontée par Pierre Lacotte (2001).

2001: est engagé à 17 ans dans le Corps de ballet.

2003: «Coryphée».

Iouri Grigorovitch le choisit pour interpréter le rôle de Kourbski dans Ivan le Terrible sur la scène de l’Opéra Bastille.

2004: Sujet.

À l’issue de la représentation de Don Quichotte (Rudolf Noureev), le 20 mai 2004, est nommé «Étoile».

Il a depuis ajouté à son répertoire :Colas dans La Fille mal gardée (Ashton), Émeraudes, Diamants / Joyaux, Les Quatre Tempéraments, Symphonie en ut, Apollon, Agon (Balanchine), Le Maître de ballet dans La Petite danseuse de Degas (P. Bart), L’Oiseau de feu, Serait-ce la mort ? (Béjart), Albrecht dans Giselle (d’après Coralli et Perrot), rôle-titre d’Onéguine (Cranko), Artifact Suite (Forsythe), James dans La Sylphide(Lacotte, d’après Taglioni), Lucien d’Hervilly dans Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa), Etudes (Lander), le rôle-titre de Caligula (Le Riche), Suite en blanc (Lifar), Des Grieux dans L’Histoire de Manon (MacMillan), Amoveo (Millepied), Armand dans La Dame aux camélias, Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier), le Prince Désiré dans La Belle au bois dormant, le Prince Siegfried dans Le Lac des cygnes, l’Acteur-vedette dans Cendrillon, Drosselmeyer / le Prince dans Casse-Noisette, Roméo dans Roméo et Juliette (Noureev), Eros dans Psyché (Ratmansky), Dances at a Gathering (Robbins).

Créations à l’Opéra

Approximate Sonata (Forsythe, 2006), Proust ou les intermittences du cœur – rôle de Saint-Loup(Petit, 2007), Genus (McGregor, 2007), Les Enfants du paradis – rôle de Baptiste (Martinez, 2008).

Prix

Benois de la Danse (2005).

< >