Expositions

II. La période de l’expérimentation (1973 - 1980)

© Daniel Cande / BnF

Les années 1970 voient l’entrée de la danse contemporaine américaine à l'Opéra de Paris et le réveil d’un Ballet en stagnation. Rolf Liebermann, nouvel administrateur de l’institution, modifie le statut de maître de ballet qui assurait jusqu’alors une fonction de chorégraphe principal de l’Opéra, et le remplace par un directeur de la Danse : Raymond Franchetti (1973-1977), puis Violette Verdy (1977-1980). Liebermann va également engager une disciple américaine d’Alwin Nikolaïs, Carolyn Carlson, comme « étoile-chorégraphe », puis comme directrice du Groupe de recherches théâtrales de l’Opéra de Paris (G.R.T.O.P.). Véritable laboratoire autonome du Ballet, le G.R.T.O.P. crée entre autres L’Or des fous / Les Fous d’or (1975) et The Architects (1980).
Merce Cunningham est invité à créer Un jour ou deux, sur une musique de John Cage et avec des décors et costumes de Jasper Johns. En 1974, le Ballet danse l’œuvre emblématique de Paul Taylor Auréole. Le ballet (néo)classique américain n’est pas en reste. Au cours d’un programme Stravinsky en 1974, George Balanchine présente un de ses chefs-d’œuvre, Agon, ballet sans argument, sans décor et avec des costumes réduits à de simples tuniques et collants noirs et blancs. Il est accompagné de l’autre grand nom du New York City Ballet, le chorégraphe de West Side Story, Jerome Robbins, qui entre à son tour au répertoire de l’Opéra avec Scherzo fantastique et Circus Polka. 


Galeries


Les chorégraphes majeurs

George Balanchine (1904- 1983)

Né en 1904 à Saint-Pétersbourg d’un père compositeur, d’origine géorgienne, Georgi Balanchivadzé suit la formation de l’École de danse du Théâtre Mariinski, où il entre à l’âge de neuf ans, avant d’être admis dans le Corps de ballet de la compagnie en 1921. Parallèlement, il étudie le piano au Conservatoire de musique de Saint-Pétersbourg.
En savoir plus

Jerome Robbins (1918-1998)

Né en 1918 à New York, dans une famille juive émigrée de Russie, Jerome Rabinowitz étudie la danse classique et la modern dance, apprend le piano et le violon et suit des cours de théâtre. Il débute comme danseur en 1939 chez Gluck Sandor et Felia Sorel et participe à des comédies musicales.      
En savoir plus

Carolyn Carlson (1943)

Née en 1943 à Oakland en Californie, de parents d’origine finlandaise, Carolyn Carlson étudie la danse classique au San Francisco Ballet ainsi que la philosophie et le théâtre à l’Université de l’Utah. Engagée en 1965 au Nikolaïs Dance Theatre,...
En savoir plus

Merce Cunningham (1919-2009)

Né en 1919 dans l’État de Washington, Merce Cunningham se forme à la danse à la Cornish School de Seattle. En 1939, il intègre la compagnie de Martha Graham mais s’éloigne de la modern dance dès 1944 pour proposer une autre vision du mouvement à travers ses premières œuvres créées avec le compositeur John Cage,...

En savoir plus

Glen Tetley (1926-2007)

Né à Cleveland dans l’Ohio en 1926, Glen Tetley étudie la modern dance avec Martha Graham et la danse classique avec Antony Tudor. Il danse dans plusieurs compagnies : le New York City Opera, le Joffrey Ballet, la Martha Graham Dance Company,...

En savoir plus

Paul Taylor (1930)

Né en 1930 en Pennsylvanie, Paul Taylor découvre la danse lors d’un stage d’été à l’Université de Syracuse où il étudie la pein- ture. En 1952, il s’inscrit au Connecticut College où il suit les enseignements de Martha Graham, José Limón et Doris Humphrey.

En savoir plus

Alwin Nikolaïs (1910-1993)

Né en 1910 dans le Connecticut, d’un père d’origine russe et d’une mère d’origine alle- mande, Alwin Nikolais étudie le piano dès son plus jeune âge et commence sa carrière en accompagnant des films muets. Nikolais est un homme de théâtre complet, s’intéressant à la sculpture, la peinture,...

En savoir plus
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+