Expositions

I. Les premiers échanges (1947 - 1972)

© BnF, Bibliothèque-musée de l’Opéra

Les liens entre l’Opéra de Paris et les chorégraphes américains se tissent dès 1947, avec l’arrivée de George Balanchine. Un temps pressenti pour devenir maître de ballet à l’Opéra de Paris, il ne peut répondre à l’invitation et s’installe aux États-Unis où il fonde avec Lincoln Kirstein la School of American Ballet en 1934, futur New York City Ballet. Héritier des Ballets russes et ouvert aux influences de son nouvel environnement (du jazz à la comédie musicale), il développe une danse classique moderne qui s’affranchit de la narration pour privilégier l’abstraction à travers une écriture plus athlétique, dynamique et aux lignes fluides. Ce parcours fait de lui le candidat idéal pour être le trait d’union entre une chorégraphie américaine naissante et la grande tradition de l’école française. En 1947, Balanchine, qui a entretemps acquis la nationalité américaine, répond à l’invitation de l’Opéra de Paris : il monte trois de ses ballets et lui offre Le Palais de cristal.

Durant cette période, le Ballet de l’Opéra connaît une crise à la fois de fonctionnement et d’identité avec un répertoire qui s’articule essentiellement autour des œuvres de Serge Lifar. Les années 1960 voient une amorce de changement. George Skibine et Michel Descombey succèdent à Serge Lifar, Balanchine est à nouveau invité (Symphonie, Concerto Barocco, Symphonie écossaise, Les Quatre tempéraments, Bourrée fantasque). Il incarne jusque dans les années 1970 l’unique visage de cette danse américaine à l’Opéra. Seule exception : l’atypique Pas de dieux, monté par Gene Kelly pour Claude Bessy en 1960.


Galerie


Les chorégraphes majeurs

George Balanchine (1904- 1983)

Né en 1904 à Saint-Pétersbourg d’un père compositeur, d’origine géorgienne, Georgi Balanchivadzé suit la formation de l’École de danse du Théâtre Mariinski, où il entre à l’âge de neuf ans, avant d’être admis dans le Corps de ballet de la compagnie en 1921. Parallèlement, il étudie le piano au Conservatoire de musique de Saint-Pétersbourg.
En savoir plus

Gene Kelly (1912-1996)

Né en 1912 à Pittsburg en Pennsylvanie, Gene Kelly monte sur scène dès l’âge de huit ans, poussé par sa mère. Parallèlement à une intense pratique sportive, il se produit avec son frère sous le nom des « Kelly Brothers ». 
Il fait ses débuts à Broadway en 1938...
En savoir plus
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+