FR EN

Coulisses

Rêve et orientalisme

En répétition de Raymonda — Par Aliénor de Foucaud

Premier ballet remonté par Rudolf Noureev après son passage à l’Ouest, Raymonda entre au répertoire du Ballet de l’Opéra national de Paris en 1983. À l’affiche de l’Opéra Bastille du 3 au 31 décembre, cette fantaisie médiévale met en scène l’histoire d’amour de Raymonda et du chevalier Jean de Brienne face aux convoitises d’Abderam, chef des Sarrasins. Le fantasme de l’inconnu et de l’Orient guide la jeune fille dans l’apprentissage de son désir. Entre deux répétitions, les Danseurs Etoiles Dorothée Gilbert, Stéphane Bullion et le Premier Danseur Paul Marque reviennent sur leur personnage et les spécificités techniques du langage de Rudolf Noureev qui s'attache à mêler danse classique, de caractère et contemporaine et à revaloriser la danse masculine. Les somptueux décors de Nicholas Georgiadis et la partition d’Alexandre Glazounov contribuent à magnifier ce grand ballet du répertoire.

Votre lecture: Rêve et orientalisme