FR EN

Rencontres

Pretty Yende chante Berlioz

Un voyage unique et personnel — Par Anna Schauder

De Berlioz à Donizetti et Verdi, Pretty Yende voyage à travers le répertoire. À l'occasion de sa prise de rôle dans Benvenuto Cellini, la soprano sud-africaine nous confie son affection grandissante pour les œuvres du répertoire de langue française. De retour dès la saison prochaine dans Don Pasquale, mis en scène par Damiano Michieletto (mars) et dans La Traviata, mis en scène par Simon Stone (septembre), Pretty Yende aura l’occasion de retrouver Norina, un de ses rôles de prédilection, et de se mesurer à l'iconique Violetta pour la première fois.

Votre lecture: Pretty Yende chante Berlioz

Articles liés