Rencontres

L’Opéra de Paris, manoir hanté

Entretien avec Bertrand Bonello — Par Milena Mc Closkey

Le dernier opus de la 3e Scène est signé par un prestigieux invité, le cinéaste Bertrand Bonello. Sarah Winchester, opéra fantôme est inspiré de l’histoire vraie de la veuve de l’inventeur des carabines qui causèrent des milliers de morts lors de la guerre de Sécession américaine. De ce tragique destin, le réalisateur esquisse un opéra et un ballet qui ne connaîtront pour existence que le seul temps de recherches et d’hésitations : un dialogue mental entre Reda Kateb à l’Opéra Bastille et Marie-Agnès Gillot au Palais Garnier qui se clôt par une danse purement intérieure de l’Étoile. Dans ce film retors de vingt-cinq minutes, Bertrand Bonello puise dans toutes les ressources de l’Opéra et offre notamment aux artistes des Chœurs une partition fantomatique. Dans cet entretien, Bertrand Bonello évoque la dramaturgie du film façonnée par la profonde hétérogénéité de l’opéra et ses choix de metteur en scène. 


Regardez « Sarah Winchester, opéra fantôme » de Bertrand Bonello

« Sarah Winchester, l'opéra fantôme » by Bertrand Bonello

Votre lecture: L’Opéra de Paris, manoir hanté

Autres articles de la théma

Articles liés