Rencontres

L’incessant mouvement de la vie

En répétition de Grand Miroir, la nouvelle création de Saburō Teshigawara — Par Octave

Invité pour la troisième fois à l’Opéra de Paris, le chorégraphe japonais Saburō Teshigawara continue d’explorer les rencontres possibles entre texture sonore, image poétique et rythme organique des corps. Sa nouvelle pièce Grand Miroir est inspirée du poème « La musique » de Charles Baudelaire et dialogue avec le Concerto pour violon d’Esa‑Pekka Salonen. Une partition tout à la fois virtuose et brillante qui parvient à résonner avec la danse méditative et onirique de Teshigawara. Entre deux répétitions, il nous ouvre les portes de sa création tandis que la danseuse Lydie Vareilhes évoque la découverte d’un langage corporel où règnent souffle et liberté.

Votre lecture: L’incessant mouvement de la vie

Articles liés