Rencontres

L’empereur brisé

Entretien avec Bo Skovhus — Par Marion Mirande

À l’opéra, le personnage de Titus est surtout connu pour être le magnanime héros de La Clémence de Titus de Mozart. Dans Bérénice, création mondiale de Michael Jarrell d’après Racine et mise en scène par Claus Guth, nous découvrons l’homme qu’il était avant d’être empereur. Bo Skovhus, son interprète, nous parle de la psychologie de ce rôle et de la partition qui rompt avec la stricte musicalité des alexandrins de la tragédie. Après Siegfried, nocturne en 2013 à Genève, c’est la deuxième fois que le baryton crée une œuvre du compositeur suisse. 

Votre lecture: L’empereur brisé

Articles liés