Information spectateurs

En savoir plus

La vie nue d'Antoine d'Agata

Un regard photographique durant la crise du COVID

Par Octave le 18 janvier 2021
Durant la pandémie de COVID-19, l’Opéra, contraint de cesser son activité, a souhaité mettre en lumière le travail d’un artiste engagé, qui s’est attaché à rendre compte de cette crise qui a bouleversé notre société. La 3e Scène a ainsi donné carte blanche au photographe Antoine d’Agata. Dès l’annonce du confinement, et durant toute la durée de celui-ci, le photographe a arpenté les rues et les hôpitaux de différentes villes de France pour témoigner de la crise sanitaire et politique et de ses conséquences. Avec son appareil thermographique, qui ne capte que les ondes de chaleur, les êtres deviennent des halos lumineux et solitaires dans des décors contrastés, tantôt errant ou dormant dans les rues, tantôt prostrés dans les lits d’hôpitaux. Au fil des clichés, Antoine d’Agata révèle la vulnérabilité des êtres frappés par la maladie, ou abandonnés aux allées désertées. Le photographe dénonce une société qui perd pied en laissant son humanité à la rue, transformant son engagement photographique en combat politique.   

La vie nue d'Antoine d'Agata : 

S'abonner au magazine

Inscrivez-vous pour recevoir par email
les actualités d'Octave Magazine.

S'inscrire

Haut de Page