FR EN

Coulisses

Guillaume Gallienne met en scène La Cenerentola

En répétition — Par Octave

Lorsque Stéphane Lissner lui a proposé de mettre en scène La Cenerentola de Rossini, le premier réflexe de Guillaume Gallienne a été de lui demander pourquoi il avait pensé à lui. Le directeur de l’Opéra de Paris lui a répondu : « Parce que c’est sur la famille, c’est drôle et c’est cruel. »

Acteur, metteur en scène, réalisateur, sociétaire de la Comédie-Française, Guillaume Gallienne signe avec La Cenerentola sa première mise en scène d’opéra. La photographe Éléna Bauer a capté l’atmosphère du spectacle en train de se faire. Commentaires de Guillaume Gallienne.



Guillaume Gallienne et Marie Lambert
Guillaume Gallienne et Marie Lambert © Elena Bauer / OnP

« Peu de temps après avoir accepté la commande de l’Opéra de Paris, avec ma collaboratrice Marie Lambert, nous avons parlé de cinéma italien. Nous avons évoqué Riz amer, Anna Magnani, Ettore Scola et Affreux, sales et méchants, Respiro, Valeria Golino… »

Guillaume Gallienne et Teresa Iervolino (Angelina)
Guillaume Gallienne et Teresa Iervolino (Angelina) © Elena Bauer / OnP

« Battue, privée de son nom, Angelina est littéralement maintenue sous la cendre. Dans ce dénuement brut, un feu est pourtant présent, qui menace de jaillir. Lorsque je suis allé écouter Teresa Iervolino dans le rôle d’Angelina à Palerme, elle m’a énormément plu : je me suis dit qu’elle pouvait être ce volcan. »

Teresa Iervolino (Angelina), Guillaume Gallienne, Alessio Arduini (Dandini)
Teresa Iervolino (Angelina), Guillaume Gallienne, Alessio Arduini (Dandini) © Elena Bauer / OnP

« Comment le Prince et Angelina peuvent-ils se reconnaître ? Comment ce coup de foudre peut-il être une évidence ? Angelina est handicapée émotionnellement parce qu’elle a été privée d’affection. Et lui ? D'où vient sa fragilité ? Et quelle est sa relation avec Dandini ? Pourquoi Alidoro appelle-t-il Angelina sa fille ? »

Guillaume Gallienne et Alessio Arduini (Dandini)
Guillaume Gallienne et Alessio Arduini (Dandini) © Elena Bauer / OnP

« J’ai vu de nombreuses versions de La Cenerentola. Des versions très opera buffa. Elles ne m’intéressent pas vraiment. J’ai l’impression qu’il y a autre chose dans la musique. Lorsque je dirige les chanteurs, j’ai tendance à gommer énormément. Quand un interprète me dit : - J’ai l’impression de ne pas jouer. Je lui dis : - Alors c’est que tu as trouvé le juste ton. »

Votre lecture: Guillaume Gallienne met en scène La Cenerentola

Articles liés