École de danse

Les professeurs de danse classique

© David Elofer / OnP

Carole Arbo – 1re division fille

Entrée à l’École de Danse de l’Opéra en 1973, elle est engagée - à 18 ans - dans le Corps de Ballet (1979). « Coryphée » en 1984, Sujet » en 1985, « Première danseuse » en 1989, elle est nommée « Danseuse Étoile » en 1993. Interprète privilégiée des ballets de Jerome Robbins (In the Night, En Sol, Dances at a Gathering, The Concert et The Four Seasons), elle danse les œuvres de George Balanchine, Serge Lifar, Harald Lander, Maurice Béjart, Roland Petit, Jiří Kylián… que possède l'Opéra et participe aux créations de Twyla Tharp, Odile Duboc, William Forsythe, Angelin Preljocaj, Jean-Claude Gallotta, Mats Ek, José Montalvo… 

Elle est Chevalier de l'Ordre national du Mérite.

Carole Arbo est professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 2001.


Fabienne Cerutti – 2e division fille

Fabienne Cerutti entre à l’École de Danse de l’Opéra en 1971.
Engagée dans le Corps de Ballet en 1977, elle est promue « Sujet » en 1982. Pendant ses années à l'Opéra, elle suit l'enseignement de Serge Peretti, Christiane Vaussard, Rita Thalia, Jacqueline Moreau… Son répertoire s’étend des grands classiques aux œuvres plus contemporaines.
Elle interprète ainsi les principaux rôles de Casse-Noisette, de La Belle au bois dormant, du Lac des cygnes, de La Fille mal gardée, et danse aussi dans Au bord du précipice d’Alwin Ailey, Voluntaries de Glen Tetley, Tanz Schul de Jiří Kylián, Le Songe d’une nuit d’été de John Neumeier… Elle danse également le rôle de Terpsichore aux côtés de Rudolf Noureev dans Apollon Musagète de George Balanchine.

Fabienne Cerutti est professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 1998.


Fanny Gaïda – 3e division fille

Entrée à l’École de Danse de l’Opéra en 1973, elle est engagée dans le Corps de Ballet à 17 ans. « Sujet » dès 1981, elle est promue « Première danseuse » en 1989.
Passant des ballets de Serge Lifar à ceux de George Balanchine, elle se voit confier des rôles de soliste par Kenneth MacMillan, Pierre Lacotte, Roland Petit ou Jerome Robbins. Nommée « Danseuse Étoile » en 1993, elle danse les œuvres du répertoire classique : Giselle (d’après Coralli et Perrot), Le Lac des cygnes, Roméo et Juliette, La Bayadère, Raymonda, La Belle au bois dormant (Rudolf Noureev)… 

Elle a également créé les ballets de Carolyn Carlson, Karole Armitage, Nils Christe, Dominique Bagouet, William Forsythe, Daniel Larrieu, Patrice Bart (Coppélia – 1996) et Jiří Kylián (Doux Mensonges – 1999). Elle est Chevalier de l'Ordre national du Mérite.

Fanny Gaïda est professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 2002.


Marie-José Redont – 4e division fille

Élève de Maître Brieux, Christiane Vaussard et Yvette Chauviré, Marie-José Redont entre à l’École de Danse de l’Opéra de Paris en 1961.

En 1969, à l’âge de 16 ans et demi, elle est engagée dans le Corps de Ballet. Elle danse le rôle de ‘L’Espagnole’ dans Le Lac des cygnes (version Bourmeister) et le pas-de-deux de ‘L’Oiseau bleu’ dans La Belle au bois dormant de Rosella Hightower. Elle participe également aux créations d’Adagietto (Oscar Aráiz), de Black and Blue (Luis Falco), de Quelques pas graves de Baptiste (Francine Lancelot). Elle est encore ‘La Maîtresse’ dans Le Sacre du printemps de Paul Taylor. Parallèlement à sa carrière de danseuse, elle travaille comme répétitrice aux côtés de Francine Lancelot pour la création mondiale de Quelques pas graves de Baptiste et pour la création à l’École de Danse de Sarah, les Yeux grands ouverts de Gigi Caciuleanu (1988). Elle collabore également avec le Docteur Olivier Troisier à la rédaction d’Éducation vertébrale – verrouillage, déverrouillage : pédagogie et techniques, aux éditions Masson (2002).

Marie-José Redont est professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 1987.


Muriel Halle – 5e division fille

Muriel Hallé entre à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris en 1975 et poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Engagée dans le Corps de Ballet en 1982, elle est « Coryphée » en 1986, et « Sujet » en 1988. Muriel Hallé participe - jusqu’en 2006 - à de nombreuses productions du répertoire, créations et tournées de la Compagnie en France comme à l’étranger. Elle se voit ainsi confier des rôles de soliste dans des ballets de Rudolf Noureev (La Belle au bois dormant, Le Lac des cygnes, Don Quichotte, La Bayadère, Cendrillon, Raymonda, Roméo et Juliette), George Balanchine (Les Quatre tempéraments) ou Serge Lifar (Suite en blanc) et est notamment distribuée par Jerome Robbins (The Concert) Maurice Béjart (Le Concours) et Pierre Lacotte (Paquita). 

Elle a également dansé des rôles d’Étoile pendant la saison 1997 de l’English National Ballet. Muriel Hallé est choréologue, diplômée du cycle de perfectionnement en notation du mouvement Benesh du CNSMDP et enseigne la notation du mouvement à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris.

Après avoir assuré les cours du stage 6 mois pendant deux ans, Muriel Hallé est nommée professeur de danse à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris en 2008.


Géraldine Wiart – 6e division fille

Entrée à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris en 1981, Géraldine Wiart est engagée à l’âge de 16 ans dans le Corps de Ballet. Promue « Coryphée » en 1988, elle interprète ses premiers rôles de soliste. Elle est nommée « Sujet » en 1993.

Elle danse tous les ballets classiques du répertoire de Rudolf Noureev, Vladimir Bourmeister, George Balanchine, Pierre Lacotte, Roland Petit, Serge Lifar, Harald Lander, Michel Fokine, Vaslav Nijinski, Bronislava Ninjiska, Kenneth MacMillan. Elle est souvent choisie pour les chorégraphies contemporaines lors des entrées au répertoire et les créations ; Jerome Robbins, William Forsythe, Antony Tudor, Marta Graham, John Neumeier, Paul Taylor, Trisha Brown, Carolyn Carlson, Twyla Tharp, Blanca Li, Mats Ek, Jiří Kylian, Pina Bausch…. Mats Ek, Jiří Kylian et Pina Bausch lui ont apporté une fidélité, un travail et une approche artistique très marquants pour sa carrière. Elle participe aux créations de Rudolf Noureev (Cendrillon), Pierre Lacotte (Paquita), Mats Ek (Appartement), Angelin Preljocaj (Le Parc), Nicolas Le Riche (Caligula), Twyla Tharp (Rules of the games), Patrice Bart (Coppélia, La petite danseuse de Degas), Blanca Li (Shéhérazade).

Géraldine Wiart assure les cours du stage 6 mois de l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 2009.


Véronique Doisneau – Ateliers corporels et Stage 6 mois fille

Engagée en 1979 dans le Corps de Ballet de l’Opéra après un Premier Prix du Conservatoire de Paris, elle est « Coryphée » en 1983, et « Sujet » en 1987. Elle participe à toutes les grandes productions du répertoire et se voit confier des rôles de soliste dans les ballets de Rudolf Noureev, Serge Lifar, Jerome Robbins… et danse des rôles d’étoile notamment dans Casse-Noisette (versions Neumeier et Noureev). Elle a créé des ballets de Maguy Marin, David Parsons, Merce Cunningham, Jiří Kylián, Paul Taylor, Daniel Larrieu, Jean-Claude Gallotta. En septembre 2004, elle est l’unique interprète de Véronique Doisneau la création de Jérôme Bel. Après le Palais Garnier, la pièce sera par la suite présentée dans de nombreux pays.

Véronique Doisneau est professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 2006.


Wilfried Romoli – 1ère division garçon

Entré à l’École de Danse de l’Opéra en 1973, Wilfried Romoli est engagé dans le Corps de Ballet à 16 ans. « Sujet » en 1983, il est promu « Premier danseur » en 1989 et enchaîne les rôles de soliste. Il est l’un des interprètes privilégiés de Rudolf Noureev qui le distribue dans nombre de ses ballets : Le Lac des cygnes, Raymonda, Roméo et Juliette, La Belle au bois dormant, Don Quichotte et lui offre le rôle de ‘Solor’ dans sa dernière production La Bayadère. Sa curiosité, son énergie comme son goût de la nouveauté le font s’intéresser très tôt à la danse contemporaine. Quelques rencontres avec de grands chorégraphes marquent ainsi profondément son parcours de danseur : John Neumeier, Roland Petit, Jerome Robbins, Maguy Marin, Mats Ek, Pina Bausch, Jiří Kylián... pour ne citer qu’eux, font régulièrement appel à lui. Nommé « Danseur Etoile » en 2005 à l’issue de la représentation de Ich bin… de Susanne Linke, il est Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Wilfried Romoli est Professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis la rentrée 2008.


Éric Camillo – 2e division garçon

Eric Camillo commence la danse chez Marika Besobrasova à Monte-Carlo avant d’entrer à l’École de Danse de l’Opéra en 1981. Engagé dans le Corps de Ballet en 1985, il est promu « Coryphée » en 1986, puis « Sujet » en 1987. Il danse notamment le rôle de ‘Colin’ dans La Fille mal gardée (Joseph Lazzini) et interprète de nombreux rôles dans les productions de Rudolf Noureev. Il participe également à de nombreux galas avec le groupe “Noureev and Friends”. Il remporte le 1er prix au Concours International de Danse de Paris en 1990 et reçoit le prix de l’AROP en 1991.

Professeur du Ballet de l’Opéra de janvier 2002 à juillet 2007, Eric Camillo est professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 2004.


Christophe Duquenne – 3e division garçon

Entré à l'école de danse de l'Opéra de Paris en 1981. Christophe Duquenne intègre le corps de ballet en 1988 à l'âge de 16 ans. Promu « Coryphée » en 1989, « Sujet » en 1992 puis « Premier danseur » en 2006, il danse et interprète les grands rôles du répertoire : Siegfried dans Le lac des cygnes, Jean de Brienne dans Raymonda, Drosselmeyer/le Prince Casse-noisette, Désiré dans La belle au bois dormant, et Roméo dans Roméo et Juliette, chorégraphie de Rudolf Noureev. Il participe aussi également à diverses chorégraphies néo-classiques par Balanchine, Robbins, Neumeier, Béjart ou Petit et contemporaines par Forsythe, Kylian, Duato, Bagouet ou encore Gallotta.
Il remporte le prix "Ohya" au concours d'Osaka au côté de Ghislaine Fallou et reçoit le prix AROP en 2003.

Christophe Duquenne est professeur à l'école de danse de l'Opéra de Paris depuis 2014.


Yann Saïz – 4e division garçon

Entré à l’Ecole de Danse de l’Opéra national de Paris en 1984, Yann Saïz est engagé dans le Corps de Ballet en 1992. Promu « Coryphée » en 1994, puis « Sujet » en 1996, il interprète notamment les grands rôles du répertoire classique tels que « Frantz » dans Coppélia ou « Hilarion » dans Giselle de Patrice Bart, « Espada » et « Le Gitan » dans Don Quichotte et « Rothbart » du Lac des Cygnes de Rudolf Noureev. Il est également choisi par John Neumeier pour interpréter les grands rôles de ses ballets. Il se voit confié le rôle principal de Passacaille de Roland Petit. Il participe également à de nombreux galas en France comme à l’étranger et reçoit le prix de l’AROP en 1999.

Yann Saïz est professeur à l’Ecole de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 2016.


Marc du Bouaÿs – 5e division garçon

Formé par Raymond Franchetti, Lilian Arlen et Nina Vyroubova, Marc du Bouaÿs est entré à l’École de Danse de l’Opéra en 1960. Engagé dans le Corps de Ballet en 1968, il est promu « Sujet » la même année. Entre 1981 et 1982, il danse à l’English National Ballet, au Pittsburg Ballet sous la direction de Patricia Wilde de 1982 à 1985, et au Northern Ballet de Manchester de 1984 à 1985. Dès 1988, il enseigne la danse classique à Nice, puis à l’étranger (Italie, Monaco, Australie…) avant de rejoindre l’Ecole de danse de Rosella Hightower à Cannes de 1994 à 1996.

Marc du Bouaÿs est professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 1997.


Bertrand Barena – 6e division garçon

Entré à l’École de Danse de l’Opéra de Paris en 1966, il a pour professeurs Christiane Vaussard, Gilbert Mayer et Raymond Franchetti. Il est engagé en 1974 dans le Corps de Ballet de l’Opéra, et participe - jusqu’en 1998 - à de nombreuses productions du répertoire ou créations ainsi qu’aux tournées en France comme à l’étranger. Parallèlement à sa carrière de danseur, il prépare une formation au diplôme de professeur de l’École de Danse de l’Opéra avec, comme enseignants, Serge Golovine et Claude Bessy (1991-1992).

Bertrand Barena est professeur à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris depuis 1997.


  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+