FR EN

Education artistique

Projets spécifiques

Des projets spécifiques

Des projets spécifiques, en lien avec les œuvres abordées et selon les cursus, sont élaborés en concertation avec les enseignants : conférences, tables rondes menées par et avec les étudiants ou les jeunes, concerts-rencontres, ateliers de pratique artistique, conférences itinérantes, concerts, expositions virtuelles, réalisations numériques…

Les projets pour la saison 18/19


SEPTEMBRE 2018 – FÉVRIER 2019

  • Réécritures chorégraphiques :
    Lamentation, Les Noces, Afternoon of a faun, Faun, Boléro
    Rencontre avec des chorégraphes

    Citation, reconstitution, recréation, hommage, reprise : les années 2000 sont marquées par le retour de ces pratiques chorégraphiques. Récurrente, féconde et composite, la reprise est un signe de mutation des pratiques du champ chorégraphique.

SEPTEMBRE – OCTOBRE 2018

  • Decadance : la tâche infinie de l’ artiste – La question de l’ oeuvre achevée
    Table ronde – Rencontre

OCTOBRE 2018

  • Les Huguenots : Giacomo Meyerbeer, compositeur éclectique
    Conférence

Surtout connu pour ses grands opéras, Meyerbeer a composé une grande variété d’œuvres pour la scène, pour la voix, et reçu de nombreuses commandes pour célébrer des événements officiels (couronnements, mariages, visites officielles, hommages rendus à des personnalités…). Censurée par les nazis, sa musique ne fut plus jouée et bien des œuvres de jeunesse ont disparu à jamais après la Seconde Guerre mondiale.

  • Bérénice : quelle écriture musicale pour Bérénice de Racine ?
  • Table ronde – Rencontre

  • Shakespeare, Fragments nocturnes : l’amour la nuit ou la nuit shakespearienne
    Table ronde – Rencontre

L’un des plus grands thèmes de Shakespeare était la nuit. De Purcell à Britten, plusieurs scènes lyriques dont les livrets sont inspirés de Shakespeare sont réunis dans un spectacle à la croisée du théâtre et de l’opéra. Autant de nuits réunies en une seule pour exprimer le désir d’être et d’aimer.

NOVEMBRE 2018

  • La Cenerentola / Cendrillon : adaptation, transposition – Comment le spectacle vivant s’empare du conte
    Table ronde

  • Le conte, tradition orale, tradition écrite
    Atelier de lecture et d’ écriture du conte

Regard sur la réalité à travers le merveilleux, le fantastique, le conte ouvre à l’imaginaire un vaste champ. Dans les sociétés orales, la parole est sacrée. « La parole n’est pas un mode passif de communication mais un mode d’action par excellence. Parler c’ est d’ abord agir. » François N’SOUDAN.

Passant de l’oralité à la tradition populaire puis littéraire, la finalité du conte est essentiellement morale ou philosophique quelle qu’en soit l’origine ou l’époque.


JANVIER 2019

  • Il Primo Omicidio : les oratorios de Scarlatti – L’ École napolitaine d’ opéra (1650-1750)
    Conférence

Auteur d’une oeuvre foisonnante, dont soixante‑cinq opéras, quelque huit cents cantates profanes, une douzaine de messes, plus d’une trentaine d’ oratorios et d’une centaine de motets, Alessandro Scarlatti a joué un rôle prépondérant dans l’ émergence de l’École napolitaine. Il est le plus éminent des premiers représentants de ce groupe de compositeurs qui va influencer l’ histoire de l’ opéra à partir de 1650 pendant près d’ un siècle et qui en marquera le style.

  • Les interprétations de l’épisode de Caïn et Abel – La question théologique au XVIIIe siècle
    Table ronde
  • Le premier crime de l’Humanité
    Table ronde

Acte meurtrier fondateur, l’ histoire de Caïn et Abel a donné lieu à de nombreuses grilles de lecture dans les champs de la psychanalyse, de l’anthropologie et des sciences politiques et sociales.

• Les Troyens : la modernité orchestrale de Berlioz
Conférence

Entre la Symphonie fantastique (1830), d’une prodigieuse inventivité d’orchestration et Les Troyens (1863), l’une des œuvres les plus inventives de l’histoire de la musique, se déploie toute une vie de recherche musicale dont la publication du Grand Traité d’instrumentation et d’orchestration (1844) sera la pierre angulaire. Testament de Berlioz, Les Troyens sont un condensé de toute son esthétique, « tout ce qui fait la personnalité musicale de Berlioz fondu dans cette oeuvre unique » (Ian Kemp).

  • Berlioz & Meyerbeer : une relation complexe
    Conférence

L’auteur du Prophète a non seulement le bonheur d’avoir du talent, mais aussi le talent d’avoir du bonheur. Il réussit dans les petites choses comme dans les grandes, dans ses inspirations et dans ses combinaisons savantes, comme dans ses distractions. » (Berlioz, Les Soirées de l’orchestre, Cinquième soirée). Si Berlioz est impressionné par l’instrumentation de son aîné (il donne une place de choix à Robert le diable et aux Huguenots dans son Grand traité d’instrumentation et d’orchestration), la relation entre les deux compositeurs restera toujours compliquée, oscillant entre éloge et réserve voire critique.


FÉVRIER 2019 – MAI 2019

  • Le Lac des cygnesIolanta / Casse Noisette : Tchaïkovski et le ballet
    Conférence

Tchaïkovski est connu pour avoir composé trois célèbres ballets du répertoire classique, Le Lac des cygnes, La Belle au bois dormant et Casse-Noisette, initialement écrit en diptyque avec l’opéra Iolanta et jamais repris dans cette version depuis la création en 1892. Atypique à plus d’un titre dans le répertoire du compositeur, Iolanta / Casse‑Noisette est ici présenté dans une version originale, où trois chorégraphes se partagent l’histoire de Casse-Noisette pour traduire « ce que l’on entend dans la musique : la douleur, la perte, la peur, la plénitude, l’allégresse écervelée, la fragilité, le déchirement, la suffocation, la compassion » (Dimitri Tcherniakov).


MARS 2019

  • La Chauve-souris
    Création holographique

La Chauve-souris est une certaine forme d’apothéose de l’opérette viennoise d’abord, de l’ oeuvre de Johann Strauss et enfin d’ une époque qui va s’effondrer, celle de Vienne en 1874. Les étudiants réaliseront des hologrammes dans les espaces publics des lieux accueillant cette production de l’Académie, en s’appuyant sur le contexte historique de la création de cette opérette.


AVRIL 2019

  • Lady Macbeth de Mzensk : Chostakovitch & Staline : l’artiste face au pouvoir
    Conférence

Deux jours après la première de Lady Macbeth de Mzensk, un article anonyme paraît en première page de la Pravda, héraut du régime. Intitulé « un galimatias musical », cet article dénigre l’opéra de Chostakovitch. Staline a perçu la nature subversive de l’oeuvre et entend avertir que tout comportement divergeant de l’idéologie officielle socialiste sera réprimé.

MAI 2019

  • Autour de l’exposition L’Académie royale de musique : l’orchestre à cordes sous Louis XIV
    Conférence

« La passion de Louis XIV pour la musique favorisa l’ émergence et le développement d’ un style français très typé. Les deux orchestres de la cour, les fameux Vingt-Quatre Violons du Roi, mais aussi la Petite Bande de Violons de Jean‑Baptiste Lully ont enchanté les visiteurs de la cour par leur singularité. » (Florence Gétreau)

  • Élisabeth Jacquet de La Guerre : la première femme compositeur de l’histoire de France
    Conférence – concert

Protégée de Louis XIV depuis l’âge de dix ans, Élisabeth Jacquet de La Guerre, claveciniste, organiste, virtuose, improvisatrice et compositrice, l’une des premières femmes à composer un opéra‑ballet, « la première musicienne du monde » selon le Mercure Galant en 1691, est une personnalité singulière de l’ histoire de la musique. Elle expérimente tous les genres et compose douze cantates sacrées et profanes, une tragédie lyrique (Céphale et Procris, 1694) et des trios. Les Six Sonates pour le violon et le clavecin sont jouées à la Cour, au petit couvert du Roi. Les dédicaces de ses œuvres sont adressées au roi Louis XIV.


JUIN 2019

  • Tree of codes : l’espace de la danse
    Rencontre
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+