Julien Benhamou / OnP
Le Monde Festival

samedi 20 septembre



Les métamorphoses de la famille

Picto Palais GarnierGrand Foyer Garnier - 9h

Un enfant peut-il avoir deux pères, deux mères ou davantage ? Quelles places pour la filiation biologique et la parenté sociale dans les familles d'aujourd'hui ? Le droit doit-il reconnaître les nouvelles façons de «faire famille » ? La France est devenue, en mai 2013, le quatorzième pays au monde à ouvrir le mariage et l'adoption aux couples de même sexe. Ce bouleversement a suscité un intense débat dans la société. Mais au-delà de la controverse sur l'institution, les métamorphoses contemporaines de la famille ont été mises en lumière. Un clivage est apparu entre, d'un côté, ceux qui souhaitent que les familles restent aussi conformes que possible au modèle biologique « naturel », qui est aussi celui promu par la religion. De l'autre, ceux qui estiment que l'espèce humaine peut inventer de nouvelles formes familiales, parfois déconnectées de la biologie, grâce notamment à la procréation médicalement assistée. Les deux invités du Monde représentent ces deux courants de pensée. Auteurs de nombreux ouvrages aux points du vue antagonistes, ils figurent parmi les spécialistes les plus respectés de ces sujets.

durée : 50 minutes

Beauté mondialisée

Picto Opéra BastilleStudio Bastille - 9h30

Plusieurs études montrent que les gens beaux sont plus heureux et mieux payés que les gens laids. Les premiers sont également perçus comme étant plus intelligents que les seconds. Une chose est sûre : l’apparence physique et les préjugés qui l’accompagnent ne cessent de gagner du terrain dans nos sociétés. Ce mouvement s’accompagne d’un autre : c’est un standard précis de beauté qui s’impose sur la planète à partir de critères issus du monde occidental – par exemple la minceur. Ce phénomène n’est pas contradictoire avec le fait que notre société aime distinguer, par petites touches, une singularité de l’individu à travers une apparence physique hors normes. Ces évolutions autour de la beauté joueront leur rôle dans le monde de demain. Et elles ne seront pas sans conséquences culturelles, économiques et comportementales qu’il nous appartient de cerner.

durée : 1h20

Comment être dissident aujourd’hui ?

Picto Opéra BastilleAmphithéâtre Bastille - 10h

Avant, tout était simple et terrible à la fois. A l'Est, le rideau de fer séparait les démocraties des dictatures. Au Sud, les embargos de l'Occident libéral tenaient à distance le stalinisme tropical. Mais l'indifférence n'était pas de mise pour tous ceux qui entraient en dissidence. On ne savait plus très bien ce qu'était le Bien, mais il était clair qu'il fallait lutter contre le Mal. Le Mal, c'était le parti unique, le racisme d'Etat ou la répression des libertés publiques. Alexandre Soljenitsyne, Andréï Sakharov, Vaclav Havel étaient emprisonnés, mais admirés. De Nelson Mandela à Aung San Suu Kyi, les dissidents ont été célébrés pour leur courage, leur combat pour la vérité. Mais la dissidence est-elle autant plébiscitée aujourd'hui, à l'heure où la realpolitik du commerce global impose sa loi ? Et quelle forme revêt-elle, dès lors qu'elle n'est plus l'apanage des scientifiques et des écrivains, mais aussi des collectifs rebelles et militants de l'ère numérique ?

durée : 1h20
traduction simultanée

Comment répondre à l'urgence écologique ?

Picto Palais GarnierGrand Foyer Garnier - 10h30

La plus grande part du monde scientifique n'a désormais de cesse depointer les limites physiques du modèle de développement économique actuel. Pourtant, face à la menace climatique qui se précise chaque année un peu plus, à l'érosion de la biodiversité, à la surexploitation des ressources non renouvelables, la mobilisation de l'opinion apparaît marginale et la prise de conscience du monde politique presque inexistante. Les défis posés par la finitude du monde ne se traduisent par rien qui soit à la hauteur des enjeux. Ce hiatus pose question : aux médias bien sûr, mais aussi aux scientifiques engagés dans les disciplines liées aux diagnostics environnementaux, au monde associatif et au personnel politique. Le changement est-il vraiment nécessaire ? Peut-il être rendu désirable ? Est-il seulement possible ?

durée : 1h20

L'innovation, facteur de progrès social ?

Picto Opéra BastilleStudio Bastille - 11h30

"L’innovation est-elle facteur de progrès social ? Ce qui semblait une évidence au siècle dernier, ne l’est plus. En raison du contexte économique, et du chômage qui s’aggrave dans les pays développés et en France en particulier. Bill Gates n’a-t-il pas déclaré que les automates remplaceront la majeure partie des métiers d’ici à 2035 ? En raison du contexte écologique et des menaces climatiques. En raison de la nature même des avancées scientifiques. En génétique et Intelligence Artificielle, où les innovations redessinent la vie elle-même, l’être humain. En informatique où elles menacent les libertés. Que faire pour que l’innovation soit capable du meilleur et non du pire ? L’encadrer est-il suffisant ? Et si oui, comment ? Un changement de modèle économique, en rupture avec celui fondé sur la croissance, n’est-il pas nécessaire? "

durée : 1h20

Conversation avec Jacques-Antoine Granjon

Picto Opéra BastilleAmphithéâtre Bastille - 12h

Dans cette France en mutation, quelles pourraient être à l’avenir les relations entre l’homme et l’entreprise ? Incorrigible optimiste, Jacques-Antoine Granjon, le PDG de VentePrivée, l’un des grands succès du Web français, a sa petite idée là dessus. Au-delà de l’expérience d’une entreprise technologique, les interactions entre travail et progrès, entre travail et capital, innovation et participation ou création de richesse et progrès social sont au cœur des débats sur le futur de notre économie comme de notre société.

durée : 50 minutes

Conversation avec Akhenaton

Picto Palais GarnierGrand Foyer Garnier - 13h

Chaque rappeur a sa façon de dire le monde et la vie, mais tous partagent depuis l’origine une conviction : le rap est d’abord une affaire de style, et quiconque privilégie la musique sur le texte sombre dans la facilité. Légende de la scène hiphop française, le groupe marseillais IAM incarne cette exigence: écrire un beau texte demeure « la plus belle des satisfactions », aime à dire Akhenaton, référence de la jeune scène hexagonale. A la charnière de l’écriture littéraire et de la «prose combat», ce gouailleur virtuose a inventé une langue. Cette question de la langue et de son avenir, Akhenaton en discutera ici avec le ou la lauréat(e) du Prix littéraire du Monde, dont le nom sera annoncé dans « Le Monde des livres » daté 12 septembre.

durée : 50 minutes

L'Europe de demain

Picto Opéra BastilleAmphithéâtre Bastille - 14h

L'idée d'Europe est sinon mal en point, du moins visiblement en crise. Le modèle des « pères fondateurs » de l'après-guerre (faire progresserl'Union par l'économie) semble écorné par le rejet ou les doutes grandissants que suscite la monnaie unique et par le développement d'une bureaucratie bruxelloise supranationale dont les directives paraissent de plus en plus indéchiffrables aux peuples du Vieux Continent. Si l'élargissement de l'Union, à suite de la chute du communisme, est devenu un fait, n'a-t-il pas atteint son étiage ? Pourtant, certains estiment que bien loin d'être obsolète, le besoin d'une Europe politique ne s'est jamais fait sentir aussi puissamment, au vu des menaces que recèle la situation en Ukraine.Le désir d'Europe n'est pas forcément asséché ni sur les confins du continent ni dans les pays qui ont été à l'origine de cette utopie en voie de réalisation. Et si l'urgence était à une redéfinition du projet européen tournée vers l'avenir ? Qui ne s'épuiserait pas à scruter dans le passé une problématique « identité européenne » arc-boutée sur « la ligne des églises gothiques » ou autre... Une Europe en mouvement, en somme. Pour en dessiner les contours éventuels et voir également comment on voit l'Europe d'au-delà de ses limites géographiques, quatre intellectuels et responsables politiques – Heinz Wismann, Sylvie Goulard, Ian Buruma et Daniel Cohn-Bendit – se rassemblent pour un travail collectif d'imagination.

durée : 1h20
traduction simultanée

Entreprise, le Big Bang numérique

Picto Opéra BastilleStudio Bastille - 14h00

D’ici cinq ans, des milliers d’entreprises vont se métamorphoser : sous l’effet de la mutation numérique, elles se réinventent et se restructurent autour, notamment, de l’exploitation des données personnelles. Entre destruction de valeurs et nouvelles opportunités, de nouveaux territoires surgissent dans tous les secteurs, des services à l’industrie. Un nouveau monde s’ouvre avec la connaissance intime du client et l’anticipation de ses envies. Quels modèles économiques se profilent-ils? Quelles opportunités, quels risques ces changements portent-ils ? Comment piloter une entreprise dans une phase d’accélération technologique ? A quels changements s’attendre pour les métiers, les compétences et les clients ?

durée : 1h20

Conversation avec Benjamin Millepied

Picto Palais GarnierGrand Foyer Garnier - 14h30

Singulier phénomène que ce jeune homme au nom prédestiné, qui semble rêver sa vie, en réaliser chaque étape comme un conte de fées. Né à Bordeaux, Benjamin Millepied a été formé à la danse par sa mère, Catherine Millepied qui lui fait également partager son goût pour la musique de Philip Glass, avec lequel il collaborera à plusieurs reprises. Avant cela, il fait ses classes au Conservatoire de Lyon avant de partir à 16 ans, aux Etats-Unis, fasciné qu'il est par l'Amérique de Baryshnikov - pour lequel il a imaginé un solo Years Later (2006) - les chorégraphes Jerome Robbins et George Balanchine du NYCB, dont le dynamisme fluide, la musicalité millimétrée le stimulent. Après avoir passé quatre ans à la School of American Ballet, il intègre le New York City Ballet en 1995 dont il deviendra le « principal Dancer » en 2002. Un an plus tôt, le plus américain des danseurs français a signé sa première chorégraphie – Passages - pour les élèves du Conservatoire national de musique et de danse de Lyon. C'est d'ailleurs en tant que chorégraphe que le public français fait sa découverte en 2006 au Palais Garnier avec Amoveo sur une musique de Philip Glass. Avant son apparition dans Black Swan, film de Darren Aronofsky qu'il chorégraphie et interprète au côté de son épouse, Natalie Portman. Celui qui a bâtît sa carrière outre-Atlantique va la poursuivre en France, dès le mois de juillet où il succédera à Brigitte Lefèvre à la direction de la danse de l'Opéra de Paris.

durée : 50 minutes

Informer le monde

Picto Opéra BastilleAmphithéâtre Bastille - 16h

Comment informer les citoyens d'un monde en pleine transformation quand les medias eux-mêmes sont soumis a des changements révolutionnaires? Les modes de lecture et de consommation de l'information ont profondément évolué, bouleversant la manière dont les journalistes travaillent et le modèle économique des entreprises qui les emploient. Faut-il inventer un nouveau journalisme pour le monde de demain? Comment diriger des rédactions qui doivent s'adapter en permanence à des technologies toujours plus innovantes ? Comment financer les enquêtes, les reportages et l'expertise essentiels à l'information indépendante et au débat démocratique?

durée : 1h20
traduction simultanée

La santé, mais à quel prix ?

Picto Opéra BastilleStudio Bastille - 16h

Aggravation du déficit de l'assurance-maladie, vieillissement de la population, impact financier des maladies chroniques : la santé à un coût qui ne devrait que s'accroître dans les décennies à venir. C'est aussi une opportunité de croissance et une chance pour l'avenir, la France disposant d'un des systèmes de santé les plus enviés au monde, basé sur la solidarité et un service public hospitalier qui parie sur l'excellence. Ce modèle est toutefois remis en cause depuis quelques années : comment concilier l'impératif de solidarité avec les contraintes de redressement des finances publiques ? L'hôpital, comme la médecine libérale, sauront-ils assurer des soins accessibles au plus grand nombre sans creuser les inégalités ? Notre modèle social saura t-il résister aux évolutions de la société ? Autant de questions dessinant les contours d'une future éthique de la santé.

durée : 1h20

Conversation avec Erri de Luca

Picto Palais GarnierGrand Foyer Garnier - 16h

L'écrivain Erri De Luca est de Naples, le « nombril de la Méditerranée », mais sa « résidence » est dans la langue italienne. Il vit à Rome, parle le français et l'anglais, mais chuchote chaque matin des mots d'hébreu puisés dans l'Ancien Testament, qu'il lit et relit, quoique n'étant pas croyant. Il a appris l'allemand, mais c'était pourarriver au yiddish et « donner tort à Hitler et à l'histoire ». Agé de 74 ans, cet humaniste ne renie aucun des engagements de sa jeunesse, dans les rangs de l'extrême gauche italienne. Il pratique l'alpinisme au plus haut niveau, et s'est aventuré plusieurs fois du côté de la musique et du cinéma. Tous ses livres, romans, nouvelles, commentaires bibliques ou poèmes, sont écrits dans une langue sèche et vibrante, comme l'air du désert ou celui de la très haute montagne.

durée : 50 minutes

Conversation avec Mikhaïl Khodorkovski

Picto Opéra BastilleAmphithéâtre Bastille - 18h

Dix ans derrière les barreaux : aucun autre homme d’affaires russe n’a payé un prix aussi élevé que Mikhaïl Khodorkovski, après l’arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir. L’ancien patron du groupe pétrolier Ioukos est devenule symbole du contrat passé entre leprésident russe et les plus fortunés du pays, et au­delà à l’ensemble de la classe moyenne : obéissez et vous serez prospères. Sorti de prison en décembre 2013 après une grâce présidentielle, Mikhaïl Khodorkovski a dû quitter son pays. Dès sa libération, il s’est engagé en faveur du développement de la société civile russe,de l’éducation et des valeurs démocratiques.

durée : 50 minutes

Les mutations de la recherche scientifique

Picto Opéra BastilleStudio Bastille - 18h

Fait-on de la recherche aujourd'hui comme hier ?

Depuis plusieurs années, la communauté scientifique a vu le champ de ses missions s'élargir. En plus de devoir accroître, diffuser et enseigner les connaissances, elle se voit enjointe d'assurer aussi la croissance économique future des sociétés. Comment y parvenir ? Cette exigence réveillera-t-elle le clivage ancien entre sciences fondamentales et appliquées ? Une telle frontière a-t-elle finalement un sens ?

A quelques jours du début d'une grande marche de mobilisation des chercheurs français, insatisfaits des moyens humains et financiers à leur disposition, ces questions sont bien vivaces. Les ressources sont-elles finalement à la hauteur des ambitions ? En France, où depuis dix ans de nombreuses réformes ont profondément transformé le paysage de la recherche, les débats persistent sur la nature et l'efficacité des organisations à mettre en place.

Existe-t-il un modèle idéal ? Quelles sont nos forces et faiblesses ? »

durée : 50 minutes