© OnP / DR
Spectateurs Individuels / Particuliers

Mes premiers pas

Tout ce qu’il faut savoir avant votre première venue à l’Opéra national de Paris

Comment me rendre au spectacle ?

Vérifiez le lieu et l’heure de votre spectacle :

Au Palais Garnier 
Place de l’Opéra
75009 Paris

Accès en transports en commun
Métro : Opéra (lignes 3, 7 et 8), Chaussée d’Antin (lignes 7 et 9) Madeleine (lignes 8 et 14)
Auber ( RER A ),
Bus : 20, 21, 22, 27, 29, 42, 52, 66, 68, 81, 95
Parkings : Place Vendôme, Meyerbeer, Edouard VII, Haussmann Berri, Haussmann Galeries Lafayette

 

A l’Opéra Bastille
Place de la Bastille
75012 Paris

Accès en transports en commun
Métro : Bastille lignes (1, 5 et 8), Gare de Lyon (ligne 14) Gare de Lyon (RER A)
Bus 20, 29, 65, 69, 76, 86, 87, 91
Parking : Opéra Bastille, 34 rue de Lyon (Forfait spectacle 6 heures)

A quelle heure dois-je arriver ?

Il est fortement recommandé d’arriver au minimum 15 minutes avant le début du spectacle. Vérifiez le lieu du spectacle Opéra Bastille ou Palais Garnier ainsi que l'heure : en soirée, le spectacle commence tôt (19 h 30), parfois plus tôt (19 h, 18 h ou 17 h 30) et se termine entre 21 h 30 et 23 h 30. Les matinées, le spectacle commence à 14 h ou à 14 h 30.

En cas de retard, les ouvreurs vous demanderont de patienter jusqu’à l’entracte ou un interlude propice à l’entrée de personnes dans la salle, afin de ne pas gêner les autres spectateurs.

Combien de temps dure le spectacle ?

La durée du spectacle peut varier, mais une œuvre dure en moyenne entre 2 et 3h, entracte(s) compris. Les ballets ont souvent une durée plus courte.

Si certains ballets ou opéras n’ont pas d’interruption, la plupart des productions offre entre 1 et 3 entractes, d’une durée minimum de 20 minutes.

La durée du spectacle que vous avez choisi est indiquée sur la page de présentation des spectacles.

Que dois-je porter pour ma soirée à l’Opéra ?

Si la tenue de soirée est d’usage (costume pour les hommes et robes habillées pour les femmes) et fortement recommandée pour les soirées de gala, les tenues plus décontractées sont acceptées, pour autant qu’elles restent correctes. Toutefois, évitez les tenues trop dévêtues.

Quelles sont les règles simples à respecter pour permettre à tous de passer une bonne soirée ?

Pour la tranquillité de tous et le respect du travail des artistes, nous vous prions de bien vouloir observer les quelques règles suivantes :

- Désactivez  votre téléphone portable, vous pourrez le consulter pendant l’entracte
- Il est interdit de prendre des photos et vidéos pendant la représentation
- Une fois la représentation commencée, merci d’attendre l’entracte pour partager vos impressions
- N’emportez ni nourriture ni boisson dans la salle. Vous pourrez vous désaltérer et vous restaurer pendant l’entracte
- Veillez à vous parfumer avec modération

Comment me restaurer ?

Au Palais Garnier comme à l’Opéra Bastille, des bars proposant boissons et restauration légère sont à votre disposition, dans les espaces publics, 3/4 d'heure avant chaque représentation  et pendant les entractes.
Vous pouvez passer commande, directement auprès des bars, dès votre arrivée dans le théâtre. La consommation de nourriture et de boissons est cependant interdite à l’intérieur de la salle.
En savoir +

Un restaurant est également accessible au Palais Garnier.
En savoir +

Où acquérir le programme ou un souvenir de ma venue à l’Opéra ?

Vous pourrez vous procurer le programme du spectacle le soir de la représentation dans le hall d’entrée, aux  boutiques de l’Opéra Bastille et du Palais Garnier, et sur la boutique en ligne.

Nos boutiques proposent des ouvrages de référence sur la musique, la danse, l'art lyrique et le patrimoine de l'Opéra (histoire, architecture, costumes), les DVD des productions de l'Opéra national de Paris, les enregistrements de l'Orchestre et des Chœurs de l’Opéra national de Paris, des publications et objets destinés aux enfants (livres, maquettes à découper, parcours-visite du Palais Garnier), un vaste choix de cartes postales, d'articles de papeterie, de posters, d'objets dérivés et autres cadeaux.

Au Palais Garnier, la Galerie de l’Opéra de Paris est accessible depuis le péristyle et directement depuis la rue Halévy.
Ouverture tous les jours du lundi au dimanche inclus, de 10h à 18h30.
Les soirs de spectacle, l'ouverture est prolongée jusqu'à la fin de la représentation.
Téléphone : +33 (0)1 53 43 03 97

A l’Opéra Bastille, la boutique se situe dans le hall du théâtre, entrée place de la Bastille.
Ouverture du lundi au samedi inclus, de 11h30 à 13h30, puis de 14h30 à 19h.
Les soirs de spectacles (dimanche inclus), l'ouverture est prolongée jusqu'à la fin du 1er entracte.
Téléphone : +33 (0)1 40 01 17 82

C’est mon premier opéra, vais-je comprendre l’histoire ?

De nombreuses informations et extraits de spectacles sont disponibles sur notre site internet.

Pour chaque spectacle, vous pouvez également vous procurer le programme de votre spectacle qui détaille de nombreuses informations sur l’œuvre, son contexte, son livret et ses interprètes.

Le Palais Garnier et l'Opéra Bastille sont équipés de dispositifs de surtitrage en français. A l’Opéra Bastille, un surtitrage en anglais est également visible depuis la majorité des places.

Ballet : Le saviez-vous ?

Qui sont les danseurs qui interprètent les ballets de la programmation de l’Opéra national de Paris ?

Les Ballets de la programmation chorégraphique conçue par Brigitte Lefèvre sont interprétés par le Étoiles et les danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris. Exceptionnellement des solistes venus d’ailleurs peuvent rejoindre la compagnie.

La Compagnie danse tous les ballets représentés sur les scènes du Palais Garnier et de l’Opéra Bastille. Une seule exception, les compagnies invitées chaque année qui présentent leur répertoire dansé par leurs propres interprètes. L’organisation de la troupe permet une alternance de distributions sur un même spectacle avec des Étoiles ou des Premiers Danseurs ou de jeunes espoirs dans des rôles de solistes.

+ Lire la suite

D’où vient le Ballet de l’Opéra de Paris ?

La Compagnie a plus de trois cents ans ! Le premier directeur du Ballet de l’Opéra n’est autre que le roi Louis XIV. Danseur émérite et très entraîné, créateur d’au-moins 27 ballets et de plusieurs figures techniques, il reçoit son titre de Roi-Soleil après avoir interprété Apollon-Soleil Levant dans Le Ballet de la Nuit, en 1653.

Louis XIV désirait « rétablir [la danse] dans sa perfection et l’augmenter autant que faire se pourra ». Soucieux de faire de ce style noble un véritable art de la scène, il crée l’Académie Royale de Danse dès son accession au pouvoir en 1661. Cette institution, ancêtre du Ballet de l’Opéra actuel, avait pour but de fixer les règles de la danse et de son enseignement. C’est avec elle que la danse classique est née. Dès lors, la création d’une technique de plus en plus complexe impliquait la constitution d’une troupe de danseurs professionnels, mais aussi la création d’une école de danse pour en former les membres.


Quel est le rôle de l’École de Danse ?

Berceau de la danse classique, l’École « a pour mission de former les danseurs du Ballet et d’assurer la formation professionnelle des danseurs» (Décret du 5 février 1994 fixant le statut de l’Opéra national de Paris).

C’est la plus ancienne école de danse du monde occidental. Elle a fêté son tricentenaire en 2013. Pendant longtemps, l’École a vécu sous les toits du Palais Garnier, lieu qui au fil des ans s’est avéré peu adapté à sa mission de formation. Une des explications du terme petit rat vient d’ailleurs du fait que les premières classes se déroulaient dans des greniers.

Il faudra attendre 1987 pour que l’École, alors dirigée par Claude Bessy, bénéficie d’un lieu dédié regroupant à la fois l’enseignement de la danse, les parcours scolaires classiques jusqu’au BAC, et un internat. Ce bâtiment moderne et parfaitement adapté, situé à Nanterre, a été conçu par l’architecte Christian de Portzamparc.

La quasi-totalité des danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris sont formés à l'École de Danse. Chaque année, en fonction des postes disponibles, les élèves les mieux classés au concours d’entrée intègrent la Compagnie.


Comment s’organise le Ballet de l’Opéra de Paris ?

Le Ballet de l’Opéra de Paris que dirige Brigitte Lefèvre est une troupe de 154 danseurs. La plupart ont été formés à l’École de danse dirigée actuellement par Elisabeth Platel.

Engagés en général entre 16 et 20 ans dans le Ballet, les artistes terminent aujourd'hui leur carrière à l’Opéra à 42 ans.

Le prestigieux Corps de Ballet de l’Opéra de Paris est organisé par « grades » et comprend par ordre hiérarchique : les Premiers Danseurs, les Sujets, les Coryphées et les Quadrilles. Cette hiérarchie s’établie à l’occasion d’un « Concours annuel facultatif » dont le jury se compose de cinq danseurs élus par leurs camarades et de cinq représentants la direction dont deux personnalités extérieures. Le concours favorise l’évolution professionnelle jusqu’au grade de Premier Danseur. Seules les Étoiles sont nommées directement par le Directeur de l’Opéra, sur proposition de la Directrice de la danse.


Comment se déroule les journées des danseurs de l’Opéra ?

La journée débute traditionnellement par un échauffement en commun commençant par une série d’exercices à la barre, jusqu’aux exercices les plus virtuoses. Ces séances quotidiennes réunissent l’ensemble des danseurs de la Compagnie, des plus jeunes Quadrilles aux Étoiles les plus confirmées. Les artistes du Ballet suivent également tout au long de leur carrière des cours de danse afin de perfectionner leur technique, préparer un rôle ou pour s’entrainer pour les épreuves annuelles du concours interne. Ces cours sont dirigés par des professeurs issus majoritairement du Ballet de l’Opéra. La journée est ensuite essentiellement rythmée par les répétitions des productions en cours et à venir. Ces séances de travail sont dirigées par les chorégraphes invités, leurs représentants ou leurs assistants mais aussi par les Maîtres de Ballets et assistants Maître de Ballet de l’Opéra. Laurent Hilaire est le Maître de Ballet principal associé à la Direction de la Danse.


Qu’est-ce que le Défilé du Ballet ?

Le Défilé est une sorte de « parade » d’une quinzaine de minutes sur la Marche des Troyens de Berlioz. Sa forme actuelle a été réglée par Serge Lifar en 1945 : les danseuses et danseurs du Corps de Ballet au grand complet, précédés par les jeunes élèves de l’École de Danse, parcourent sur la musique les 46 mètres de distance entre le Foyer de la Danse illuminé par l’éclat de ses lustres (au fond de la scène du Palais Garnier) et l’avant-scène pour venir saluer le public. Même s’il est le plus souvent présenté à Garnier, il a déjà été proposé à Bastille. Véritable rituel de la Compagnie, le Défilé réunit près de 300 artistes, des plus jeunes élèves de l’École aux Étoiles les plus expérimentées.


Qu’appelle-t-on le « répertoire » ?

Le Répertoire regroupe l’ensemble des œuvres chorégraphiques qu’une compagnie est en mesure de présenter plusieurs fois lors des différentes saisons artistiques. Ce sont toutes les œuvres qui lui appartiennent, qu’elle fait vivre et perdurer dans le temps. Le répertoire représente « le capital », la force vive d’une troupe, sa mémoire. Il est aussi le reflet de sa sensibilité artistique et des choix de sa direction artistique.

Le Ballet de l’Opéra de Paris fait vivre un large répertoire d’œuvres. Tout en accordant une place importante à la tradition et au maintien des grands ballets classiques – et pour ceux-ci plus particulièrement les chorégraphies de Rudolf Noureev – le répertoire s’enrichie régulièrement des chorégraphies qui marquent notre temps. La Directrice de la danse invite des chorégraphes d’aujourd’hui à remonter des ballets ou réaliser de nouvelles pièces. Ainsi, depuis 1995, plusieurs œuvres majeures ont fait leur entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris (Le Sacre du printemps et Orphée et Eurydice de Pina Bausch, Glacial Decoy de Trisha Brown, La Dame aux camélias et Troisième Symphonie de Gustav Mahler de John Neumeier, La Maison de Bernarda et Une sorte de… de Mats Ek, Rain d’Anne Teresa de Keersmaeker) et de nombreux chorégraphes, parmi les plus emblématiques de notre époque, ont réalisé des créations pour la Compagnie : Maurice Béjart, Trisha Brown, Mats Ek, William Forsythe, Jiří Kylián, Blanca Li, Wayne McGregor, Benjamin Millepied, José Montalvo, John Neumeier, Robyn Orlin, Roland Petit, Angelin Preljocaj, Alexei Ratmanski, Saburo Teshigawara, Sasha Waltz… Par ailleurs, Brigitte Lefèvre a donné la possibilité à 8 danseurs Étoiles ou solistes du Corps de Ballet d’exprimer leurs talents chorégraphiques sur la scène du Palais Garnier ou de L’Opéra Bastille.

Le Ballet de l’Opéra de Paris s’affirme comme un foyer de création, une pépinière pour les danseurs et chorégraphes d’aujourd’hui. Son répertoire se conjugue au passé et au présent pour constituer le patrimoine de demain.

- Masquer