© OnP / DR
Jeu Concours "Ma plus belle émotion"

Le jury

Un jury réuni autour d'une même passion...

Ecrivain, artiste, journalistes... Le jury est composé de personnalités de tous horizons, fidèles à l'Opéra national de Paris et passionnés d'opéras et de ballets.
Découvrez le jury :

Eric-Emmanuel Schmitt, écrivain

Président du Jury

Éric-Emmanuel Schmitt est un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde. Il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec Le Visiteur. Ont suivi : Variations énigmatiques, Le Libertin, Hôtel des deux mondes, Petits crimes conjugaux, Mes Evangiles, La Tectonique des sentiments, Kiki Van Beethoven et Le Journal d'Anne Frank.  Ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française.

+ Lire la suite
Il écrit le Cycle de l’Invisible, cinq récits sur l’enfance et la spiritualité : Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose, L’Enfant de Noé, Le sumo qui ne pouvait pas grossir et Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus. Il poursuit également une carrière de romancier : La Secte des égoïstes, Lorsque j’étais une œuvre d’art, Ma Vie avec Mozart, Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent, deux recueils de nouvelles : Odette Toulemonde et autres histoires et La Rêveuse d'Ostende, Ulysse from Bagdad, La Femme au miroir et Les Perroquets de la place d’Arezzo. Son troisième recueil de nouvelles, Concerto à la mémoire d'un ange, se voit décerner en 2010 le prix Goncourt de la nouvelle. Encouragé par le succès remporté par son premier film Odette Toulemonde, il adapte et réalise Oscar et la dame rose (2009). Eric-Emmanuel Schmitt a également signé une traduction française des Noces de Figaro et de Don Giovanni.

© Catherine Cabrol

- Masquer

Claire Chazal, journaliste


Après des études à HEC et un DEA d’économie, Claire Chazal commence sa carrière de journaliste au sein du service des Informations Générales d’Europe 1. Elle passe ensuite plusieurs années au Quotidien de Paris puis aux Échos où elle est chef du service Économie. Sa carrière à la télévision débute en 1988 comme Grand reporter du service économie d’Antenne 2. En 1990, elle présente l’édition de la nuit sur cette chaîne avant d’être remarquée par TF1 où elle débute la présentation des journaux télévisés du week-end le 16 août 1991, édition qu’elle assure encore aujourd’hui.

+ Lire la suite
Depuis 1996, elle est aussi Directrice adjointe de l’information de TF1. En plus des journaux sur TF1, Claire Chazal a animé en 2004, une émission hebdomadaire sur Pink TV, le « Je/nous de Claire ». Elle présente chaque semaine depuis 2006 une émission culturelle sur Radio Classique et, depuis 2008, signe une chronique culturelle hebdomadaire dans Le Figaro. Passionnée de lettres, Claire Chazal s’est lancée un défi en acceptant de monter sur les planches pour des lectures : en 2007, elle se produit ainsi au Petit théâtre de Paris pour lire Laissez-moi de Marcelle Sauvageot et, en 2008, elle fait la lecture du Journal d’Helen Hessel au Théâtre du Petit Montparnasse. Elle est l’auteur de trois ouvrages : une biographie d’Édouard Balladur parue en 1993 et deux romans, L’institutrice publié en 1997 (adapté depuis en téléfilm) et À quoi bon souffrir en 2000.

© Christophe Chevalin/TF1

- Masquer

Karine Deshayes, artiste lyrique


Après ses études au conservatoire de Paris dans la classe de Mireille Alcantara, Karine Deshayes intègre la troupe de l’Opéra de Lyon. Elle est invitée à l’Opéra national de Paris (Rusalka, Juliette ou la clé des Songes, Faust, L’Affaire Makropoulos) et au Festival de Salzbourg (La Flûte enchantée sous la direction de Riccardo Muti).

+ Lire la suite
Elle interprète Béatrice (Béatrice et Bénédict) à l’Opéra National du Rhin, Siebel (Faust) au Metropolitan Opera de New York, Nicklausse (Les Contes d’Hoffmann) à Toulouse, Adalgisa (Norma) à Saint-Etienne, Sesto (La Clémence de Titus), Romeo (I Capuleti e i Montecchi), La Cenerentola à Avignon, Poppea (Le Couronnement de Poppée) à Bordeaux, Charlotte (Werther) à Lyon, Urbain (Les Huguenots) au Teatro Real de Madrid et à l’Opéra du Rhin, Siebel au Liceu de Barcelone, Rosina, Elena (La Donna del Lago), Cherubino, Dorabella (Cosi fan tutte), Angelina (La Cenerentola), Charlotte (Werther) à l’Opéra national de Paris. Elle fait ses débuts dans les rôles de Carmen et Sesto (Giulio Cesare) à l’Opéra national de Paris, Isolier (Le Comte Ory) au Metropolitan Opera, chante les rôles-titres de La Navarraise Salle Pleyel et Cendrillon de Massenet à Barcelone, Isoletta (La Straniera) à Marseille. Elle forme un duo avec la pianiste Hélène Lucas, avec laquelle elle a enregistré un récital Fauré qui a été récompensé par le Prix Charles Cros. Elle a été nommée « Artiste Lyrique de l’Année » aux Victoire de la Musique 2011.

LIRE LE TÉMOIGNAGE DE KARINE DESHAYES

© Aymeric Giraudel

- Masquer

Alain Duault, journaliste

Alain Duault

Alain Duault a fait à Paris des études de littérature, philosophie et psychanalyse, puis de musicologie et de piano. Après avoir occupé divers postes dans la presse écrite, il est aujourd’hui éditorialiste à Classica.
+ Lire la suite

A la télévision (où il fait sa première apparition comme invité de Bernard Pivot pour un livre de poèmes, Colorature), il est depuis plus de vingt-cinq ans le « Monsieur Musique Classique » de France 3. Il a été aussi pendant vingt-deux ans le « Monsieur Musique Classique » de RTL avant de rejoindre Radio Classique en 2012 pour y animer deux émissions, une quotidienne et une hebdomadaire. Alain Duault est par ailleurs l’auteur de nombreux ouvrages sur la musique (Verdi, Chopin, Schumann, l’opéra – dont le Dictionnaire amoureux de l’opéra, etc), de livres de poèmes (il a d’ailleurs obtenu en 2002 le Grand Prix de Poésie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre, et en 2013 le Prix Mallarmé), de quelques romans, ainsi que de livres-disques destinés aux jeunes et consacrés à Mozart, Bach ou Chopin... Il a présidé pendant quinze ans le Festival de Nohant et il est depuis sa fondation Président du jury du Prix Pelléas. Il est Chevalier de la Légion d’Honneur et a été fait en 2011 Commandeur des Arts et Lettres.

LIRE LE TÉMOIGNAGE D'ALAIN DUAULT

© Radio Classique /Laurent Rouvrais

- Masquer