Wednesday 12 December 2012
À (ré)écouter / Alles endet de Hugo Wolf
Récital Franz Josef Selig

Lors de son récital du 29 novembre dernier à l'Amphithéâtre, Franz Josef Selig et le pianiste Gerold Huber nous donnaient à entendre, parmi quelques autres pièces couleur de nuit, une rareté signée Hugo Wolf : Drei Gedichte von Michelangelo. Dans ces poèmes profondément mélancoliques, le compositeur puise la matière d’un triptyque pour voix de basse, réflexion sur la gloire et la vanité. Nous vous proposons de (ré)écouter le deuxième de ces lieder : Alles endet (Tout passe)...

PreviousNext