Thursday 18 October 2012
Fêter Frederick Delius
Deux concerts et une conférencepour le cent-cinquantenaire du compositeur

La saison Convergences rend hommage à Frederick Delius, dont nous fêtons en 2012 les cent-cinquante ans, avec deux soirées à l'Amphithéâtre - les 5 et 10 novembre - ainsi qu'une conférence au Studio le 25 octobre. Directeur de la Dramaturgie, de l'Amphithéâtre et du Studio, Christophe Ghristi rappelle pourquoi il faut fêter ce compositeur méconnu, né la même année que Debussy.

 

« Frederick Delius un personnage à part, très mystérieux, pas loin d’un Elgar. Il est né la même année que Debussy et la tentation est grande d’en faire un "Debussy anglais" : sa musique est parée des mêmes splendeurs sonores. Mais il y a chez Delius quelque chose de plus tragique : c’est une musique qui n’a pas peur d’avoir du poids, de prendre le pathos à bras-le-corps. Il a été très influencé par Edvard Grieg, par la musique allemande – Wagner, bien sûr – mais surtout par la France où il a vécu. Et à partir de toutes ces influences, il a su se construire un univers absolument personnel. C’est peut-être d’ailleurs ce dernier aspect du personnage qui me touche le plus : à une époque marquée par la montée des nationalismes, Delius s’est posé comme un compositeur profondément européen… »


« Aussi avons-nous imaginé - pour lui rendre hommage - deux soirées comme deux éclairages jetés sur son oeuvre : lors de la première, la soprano Lynne Dawson interprète un programme de mélodies mêlant Delius à Roger Quilter, Herbert Howells, John Ireland, Reynaldo Hahn, Claude Debussy, Peter Warlock et Richard Strauss. La seconde, consacrée aux oeuvres instrumentales, réinscrira le compositeur dans l’espace européen, entre Grieg et Schumann, et mettra en évidence des influences passionnantes entre ces créateurs. »

Christophe Ghristi

PreviousNext