Grand Théâtre de Génève/Vincent Lepresle
Jeudi 17 juillet 2014
Entretien avec Damiano Michieletto
Metteur en scène prolifique et désormais omniprésent sur la scène internationale, le vénitien Damiano Michieletto est fou amoureux de la comédie italienne et du brio rossinien. Il fait ses débuts à l’Opéra de Paris en s’emparant du Barbier de Séville, qu’il transpose dans une Séville contemporaine et populaire, inspirée du cinéma d’Almodovar, pour une mise en scène fourmillante d’idées....
Mardi 17 juin 2014
le 19 juin au Studio Bastille
Christophe Ghristi, Directeur de la Dramaturgie, présentera la saison Convergences 2014-2015.
Dimanche 9 mars 2014
Par Brigitte Lefèvre et Christophe Ghristi
©Patrick Tourneboeuf/OnP
Jeudi 6 mars 2014
Dimanche 9 mars à 18h sur operadeparis.fr
Connectez-vous sur operadeparis.fr ou sur fr.medici.tv et découvrez les chefs-d’œuvre lyriques et chorégraphiques de la prochaine saison ! Brigitte Lefèvre, Directrice de la Danse, et Christophe Ghristi, Directeur de la Dramaturgie évoqueront chaque spectacle, l’occasion d’en savoir plus sur les opéras, les ballets et les concerts de l’année prochaine...
Patrick Tourneboeuf/OnP
Mercredi 5 mars 2014
de la saison 2014-2015
La Saison 2014-2015 sera marquée par 6 nouvelles productions lyriques...
Mardi 4 mars 2014
Le Barbier de Séville
Entretien avec Florian Sempey qui interprètera le rôle de Figaro.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Comme un écho au Tricentenaire de l’école française de danse, le spectacle de cette saison allie tradition et modernité, permettant aux élèves de s’approprier les oeuvres du répertoire et de s’ouvrir à de nouveaux mondes.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
L’Opéra national de Paris accueille le Ballet Royal de Suède avec Juliette et Roméo de Mats Ek. Le chorégraphe s’inspire de la musique de Tchaikovski pour donner une vision personnelle de cette histoire d’amour mythique confrontée aux rivalités de pouvoir, de familles et de générations.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Paquita enchanta à sa création en 1846 avant de disparaître de la scène de l’Opéra. En 2001, Pierre Lacotte reconstitue avec ferveur ce ballet haut en couleur qui se déploie dans l’Espagne pittoresque du xixe siècle. Intrigues, enlèvements, secrets de famille rythment cette oeuvre trépidante où les danses de caractère et la pantomime se mêlent à une technique exigeante.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
La Fille mal gardée est le plus ancien ballet d’action connu du répertoire français tout en étant le premier ballet moderne. Créé juste avant la Révolution française, l’argument ne concerne ni dieux ni héros antiques mais raconte, par la pantomime, les péripéties de deux jeunes amoureux. L’oeuvre est présentée dans la version tendre et drôle imaginée par Ashton en 1960.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Le Tanztheater Wuppertal revient à l’Opéra avec Two Cigarettes in the Dark, une pièce rare et incisive, emblématique de cette « danse théâtre » si caractéristique de l’oeuvre de Pina Bausch, qui questionne le théâtre de la vie.
Mardi 4 mars 2014
Mozart
Des trois opéras écrits avec Da Ponte, Don Giovanni est sans doute le plus noir, le plus désespéré. Autour du séducteur et avec lui, tous les personnages y sont hors d’haleine et hors d’eux-mêmes. Alain Altinoglu dirige la production légendaire du metteur en scène et cinéaste autrichien Michael Haneke.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Adriana Lecouvreur
Angela Gheorghiu interprète Adriana Lecouvreur, l'une de ses héroïnes fétiches.
Mardi 4 mars 2014
Le Roi Arthus
Entretien avec Roberto Alagna qui interprètera le rôle de Lancelot.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
DVOŘÁK
Au crépuscule de sa vie, Dvorák jette tout son savoir dans cette oeuvre au lyrisme exalté. Robert Carsen met en scène le mythe de la sirène exilée parmi les hommes où l’amour de deux êtres issus de deux mondes étrangers est frappé du sceau de l’impossible.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Christophe Ghristi
Chausson donne aux amours funestes de Lancelot et de Genièvre, au désespoir et à la grandeur d’Arthus les couleurs rêvées d’un Moyen Âge hérité du romantisme et revu par le symbolisme.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Nicolas Paul interroge le double dans une écriture complexe et rigoureuse. Édouard Lock s’inspire de la technique des pointes pour explorer de nouveaux possibles. Tandis que Pierre Rigal signe sa première création pour le Ballet de l’Opéra, entraînant les danseurs dans une oeuvre intrépide et inventive.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Wayne McGregor s’inspire des tableaux de Francis Bacon pour explorer les potentialités expressives du corps dansant, poussant ses interprètes à l’extrême. Imaginée sur une musique de Mark Anthony Turnage, interprétée par l’Ensemble intercontemporain, et dans un espace structuré par John Pawson, L’Anatomie de la sensation s’impose en tant qu’oeuvre majeure présentée cette saison.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Inspiré par l’héroïne de l’abbé Prévost, Kenneth MacMillan restitue l’histoire tragique de cet être sensuel et ingénu, victime de son propre sort. Le chorégraphe construit son ballet sur une mosaïque d’extraits de Massenet y trouvant la théâtralité et le romantisme nécessaires à cette grande fresque.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
John Neumeier offre une nouvelle chorégraphie au Ballet de l’Opéra et poursuit son exploration de l’oeuvre de Mahler en se confrontant au grandiose Chant de la terre. Puisant dans son propre imaginaire poétique, il évoque la fatalité et la noblesse de la condition humaine dont résonnent les six lieder.
Mardi 4 mars 2014
Gounod
Peu d’ouvrages ont été autant aimés et bien traités que ce Faust… Il inspire à Gounod un lyrisme juvénile et tourmenté, des douceurs et des frayeurs mémorables. Piotr Beczala et Krassimira Stoyanova incarnent les amants maudits.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Humperdinck
Assistant de Wagner, Humperdinck compose, d’après le conte des frères Grimm, une musique profonde comme les lacs des légendes germaniques et, en même temps, étrangement familière, ravivant en nous une part de notre enfance oubliée.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Christophe Ghristi
La fascination de Massenet pour le chef-d’oeuvre de Corneille éclate à chaque page du Cid. Sous la baguette experte de Michel Plasson, une distribution épique est réunie pour galvaniser ce théâtre éternel de l’honneur et de l’amour.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Christophe Ghristi
OEuvre majeure du vérisme musical, Adriana Lecouvreur expose, sur la scène des illusions théâtrales, les plus nobles et tragiques sentiments de la vie de la grande tragédienne, muse de Voltaire, incarnée par Angela Gheorghiu.
Mardi 4 mars 2014
Jean-Guillaume Bart
Pour sa première création pour le Ballet de l’Opéra, Jean-Guillaume Bart, Danseur Etoile, ravive une oeuvre oubliée du répertoire. Il signe une grande histoire dansée, poétique et virtuose, magnifiée par les costumes flamboyants de Christian Lacroix et l’espace scénique évocateur d’Eric Ruf.
Mardi 4 mars 2014
Extrait
Roberto Alagna interprète Rodrigue dans Le Cid de Massenet.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Christophe Ghristi
Fresque à la fois primitive et décadente, Tosca reste en quelque sorte l’opéra de l’opéra. Pierre Audi en signe une nouvelle mise en scène.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Gluck
Simplicité, vérité et naturel, tels sont, selon Gluck, les éternels attributs de la beauté et le but suprême qu’il se fixa. Véronique Gens reprend ce rôle sous la direction de Marc Minkowski et dans la production d’Olivier Py.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Quand Tchaikovski revient au pays de son enfance, l’enchantement et la nostalgie envahissent sa musique, mais les cauchemars et les peurs aussi. Dans la version de Noureev, le divertissement se fait épopée initiatique réunissant la Compagnie et l’École de Danse pour un véritable morceau de bravoure.
Mardi 4 mars 2014
présenté par Brigitte Lefèvre
Le chef-d’oeuvre de Tchaikovski inspira à Marius Petipa le mythe de la danseuse-cygne. Rudolf Noureev apporte une ampleur psychologique aux personnages, offrant une dimension plus profonde à ce somptueux ballet d’action.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Anne Teresa de Keersmaeker, figure majeure de la scène chorégraphique, signe avec Rain une pièce d’une rare intensité et d’un raffinement épuré. Sur scène, la musique et la danse entraînent les interprètes dans un élan perpétuel, une course étourdissante et jubilatoire qui semble faire « jaillir la vie ».
Mardi 4 mars 2014
Debussy
Grâce aux personnages de Maeterlinck, à son langage très précis et très vague, si cruel et si juste, Debussy put mettre sur scène le théâtre de ses songes. Philippe Jordan dirige, une nouvelle fois, la production immaculée de Robert Wilson.
Mardi 4 mars 2014
Zabou Breitman
Bonté humaine, vertu de la tolérance et de la fidélité amoureuse sont réunies dans ce Singspiel aux couleurs « alla turca » qui enthousiasma l’Europe. Zabou Breitman signe la mise en scène de cette nouvelle production.
Mardi 4 mars 2014
Le Cid
Rencontre avec Roberto Alagna qui interprètera le rôle de Rodrigue.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Strauss
« La musique est un art sacré, qui réunit les audaces les plus folles, tel Chérubin sur un trône étincelant ! » Telle est la profession de foi que lance à tue-tête le Compositeur à la fin du prologue d’Ariane à Naxos. Karita Mattila chante un des chefs-d’oeuvre de Strauss et Hofmannsthal.
Lié à
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
Trois oeuvres fondamentales du répertoire se répondent et prolongent la réflexion sur l’histoire de la technique classique qui, guidée par la pensée, habitée par les interprètes, ne cesse de poursuivre son évolution.
Mardi 4 mars 2014
Présenté par Christophe Ghristi
Sans doute l’opéra bouffe le plus célèbre de l’histoire de la musique et une éternelle source de délices mis en scène par Damiano Michieletto.
Jeudi 27 février 2014
extrait de la nouvelle production
Extrait de la nouvelle production du Barbier de Séville de Rossini, mis en scène par Damiano Michieletto.
Mardi 4 février 2014
Présenté par Brigitte Lefèvre
S’appuyant sur le scénario poétique de Prévert que réalisa magistralement Marcel Carné, José Martinez signe avec Les Enfants du paradis son premier grand ballet pour la Compagnie. À travers les souvenirs du mime Baptiste, le chorégraphe fait revivre un Paris disparu et dévoile l’univers du spectacle où les frontières entre le réel et l’illusion sont parfois si ténues.
Jeudi 12 septembre 2013
Alceste
Entretien avec le metteur en scène d'Alceste.
Lié à
Mardi 26 février 2013
Die Zauberflöte
Le dernier opéra de Mozart nous montre la peine et le baume, le jour qui triomphe de la nuit, le chemin qu’il faut suivre pour être digne de l’humanité.
Mardi 26 février 2013
La Traviata
Après Dumas fils, c’est Verdi qui donna son immortalité à la Dame aux camélias dans un chef-d’œuvre cruel et sublime, l’un des plus étreignants du répertoire.  
Lié à
Mardi 26 février 2013
Giacomo Puccini
À Paris, un jeune homme et une jeune fille se rencontrent, s’aiment, sont séparés par la vie et se retrouvent avant la séparation suprême. Chaque phrase de La Bohème nous touche pour toujours.  
Lié à
Die Zauberflöte
Entretien avec Robert Carsen, metteur en scène de Die Zauberflöte. Le dernier opéra de Mozart nous montre la peine et le baume, le jour qui triomphe de la nuit, le chemin qu’il faut suivre pour être digne de l’humanité.