Christian Leiber/OnP
Lundi 31 mars 2014
Spectacle de l'école de danse
du 5 au 10 avril au Palais Garnier
Les élèves de l’École de Danse retrouvent avec bonheur la scène du Palais Garnier pour leur spectacle annuel. Conçu en écho au Tricentenaire, célébré en 2013, le programme de cette saison poursuit son voyage à travers l’histoire du style chorégraphique de l’école française de danse.
Concerto en ré, tiré de la partition du même nom de Johann Sebastian Bach, fut créé par Claude Bessy en 1977 pour le premier spectacle de l’École de Danse qu’elle dirigea de 1973 à 2004. Taillé « sur mesure », le ballet réunit sur scène chacune des divisions et est devenu, depuis sa création, emblématique du savoir-faire de l’École.
Chef-d’oeuvre d’August Bournonville, Napoli – pas de six et Tarentelle, créé en 1842 et entré au répertoire de l’École en 2007, explore le romantisme danois, traversé de couleurs italiennes. Réglé par Élisabeth Platel, il offre aux élèves une perfection de style, de l’endurance et de la rapidité à travers une danse fluide, vive et brillante.
En 2005, José Martinez, Danseur Étoile, signait une création pour les jeunes élèves, Scaramouche, sur une partition de Darius Milhaud. Avec la complicité d’Agnès Letestu pour les costumes, autre Étoile de la Compagnie, le ballet renoue avec la pantomime de la commedia dell’arte.
Enfin Yondering explore le passage de l’enfance à l’âge adulte et confronte les élèves à l’univers et au vocabulaire néoclassique de John Neumeier.

Un programme riche et contrasté qui allie, comme chaque saison, la tradition du répertoire et la danse d’aujourd’hui permettant aux jeunes danseurs de se confronter à la réalité du spectacle et de s’ouvrir à de multiples langages.


Retrouvez cet article dans En Scène !
Le journal de l'Opéra national de Paris
PrécédentSuivant