Christophe Pelé/OnP
Vendredi 13 juin 2014
Soirée Robbins / Ratmansky
Un parfum romantique
Reprise de Psyché d'Alexei Ratmansky et de Dances at a Gathering de Jerome Robbins, deux ballets délicats et lumineux, aux univers très différents, du 19 juin au 7 juillet au Palais Garnier.
Le Ballet de l’Opéra reprend la première oeuvre imaginée par Alexei Ratmansky pour le Ballet de l’Opéra, Psyché, en 2011. Invité par Brigitte Lefèvre, le chorégraphe avait alors proposé de revisiter le poème symphonique pour orchestre et choeur de César Franck. Chorégraphe « reconnu, surprenant et difficile à classer car jamais là où on l’attend », selon Brigitte Lefèvre, Alexei Ratmansky livre avec la complicité de Karen Kilimnik un spectacle onirique, propice à la rêverie. « Lorsque Alexei a commencé à travailler sur Psyché, j’ai senti qu’il avait à la fois l’envie d’entrer dans un monde qui lui était un peu étranger et mystérieux mais qu’il souhaitait, en même temps, garder une certaine distance. Aussi, j’ai pensé que le travail d’une artiste comme Karen Kilimnik, dont l’univers peut paraître romantique et rococo mais qui s’inscrit dans la modernité pouvait être intéressant pour cette création. Il faut évidemment se laisser emporter par le charme de Psyché tout en se méfiant de la douceur apparente des choses, ce spectacle est plus complexe qu’il peut paraître », ajoute Brigitte Lefèvre.

En écho, Dances at a Gathering de Jerome Robbins, « ce metteur en scène des sentiments », est une oeuvre délicate, lumineuse et romantique teintée de nostalgie. Créé en 1969, le ballet réunit cinq couples de danseurs qui se croisent, se rencontrent, se retrouvent au rythme de valses ou de mazurkas pour piano de Frédéric Chopin. Pour aller plus loin, l’Opéra vous propose une rencontre autour de Psyché avec les artistes de la production, le 31 mai à 16h à l’Amphithéâtre Bastille.


Retrouvez cet article dans En Scène !
Le journal de l'Opéra national de Paris
PrécédentSuivant