©Patrick Tourneboeuf/OnP
Jeudi 6 mars 2014
PRÉSENTATION DE LA SAISON 2014-2015 EN DIRECT DEPUIS LE PALAIS GARNIER !
Dimanche 9 mars à 18h sur operadeparis.fr
Connectez-vous sur operadeparis.fr ou sur fr.medici.tv et découvrez les chefs-d’œuvre lyriques et chorégraphiques de la prochaine saison !

Brigitte Lefèvre, Directrice de la Danse, et Christophe Ghristi, Directeur de la Dramaturgie évoqueront chaque spectacle, l’occasion d’en savoir plus sur les opéras, les ballets et les concerts de l’année prochaine...
Saison lyrique

Six nouvelles productions lyriques rythment cette saison. Philippe Jordan, directeur musical de l’Opéra national de Paris, dirige L’Enlèvement au sérail de Mozart, un retour à l’affiche attendu, dans une mise en scène de Zabou Breitman. Damiano Michieletto propose une nouvelle vision du Barbier de Séville de Rossini et Pierre Audi crée une nouvelle Tosca. Des artistes comme Martina Serafin, Marcelo Alvarez, Ludovic Tézier ou encore Karine Deshayes s’y feront entendre.
Deux ouvrages français rares seront également proposés. C’est sur la scène même du Palais Garnier que Massenet fit créer son Cid en 1885 avec les frères Jean et Edouard de Reszke et c’est sur cette même scène que Roberto Alagna, Anna Caterina Antonacci, Paul Gay et Annick Massis le feront revivre sous la baguette de Michel Plasson. Plus d’un siècle après sa création au Théâtre de La Monnaie de Bruxelles, Le Roi Arthus d’Ernest Chausson, fresque à la fois épique et mystique, bien entendu influencée par le « Tristan » de Wagner mais éminemment personnelle, fait son entrée au répertoire de l’Opéra national de Paris. Il est dirigé par Philippe Jordan et, aux côtés de Roberto Alagna et de Sophie Koch, Thomas Hampson fera son retour sur la scène de l’Opéra Bastille.
Enfin, avec Adriana Lecouvreur - et après Andrea Chenier, Francesca da Rimini, Cavalleria rusticana et Pagliacci, La Gioconda, La Fanciulla del West - l’exploration de l’opéra italien se poursuit, et cette fois en la compagnie d’Angela Gheorghiu et Marcelo Alvarez. Les plus beaux titres du répertoire sont également donnés : Karita Mattila fait un retour attendu à l’Opéra dans Ariane à Naxos, Piotr Beczala et Krassimira Stoyanova dans Faust et Véronique Gens dans Alceste de Gluck…
Philippe Jordan dirige à nouveau Pelléas et Mélisande dans la mise en scène de Robert Wilson ; Robert Carsen reprend ses production de la Rusalka de Dvor ák et de La Flûte enchantée de Mozart, Benoît Jacquot celle de La Traviata, Michael Haneke son Don Giovanni

Saison chorégraphique

Le Ballet de l'Opéra national de Paris, pour cette nouvelle saison choisie par Brigitte Lefèvre, Directrice de la Danse, présente deux créations : Salut de Pierre Rigal, l’un des chorégraphes français les plus singuliers d’aujourd’hui, et Le Chant de la terre par John Neumeier, qui poursuit son exploration de l’univers mahlérien.
Comme chaque saison, les plus grands chorégraphes sont présents, et dans la plus grande diversité de styles : William Forsythe, Anna Teresa de Keersmaeker, Pierre Lacotte, Wayne McGregor ou encore Frederick Ashton. Jean-Guillaume Bart, José Martinez et Nicolas Paul, tous trois issus du Ballet de l’Opéra, reprennent leurs créations. Enfin, le Tanztheater Wuppertal et le Ballet Royal de Suède présentent des oeuvres de Pina Bausch et Mats Ek. Comme chaque saison, l’École de Danse, dirigée par Elisabeth Platel, présentera ses spectacles et démonstrations. Paquita de Pierre Lacotte sera donnée en tournée à Montréal du 16 au 19 octobre 2014 et à Copenhague du 29 au 31 mai 2015.

Concerts
Les concerts symphoniques de l’Orchestre de l’Opéra national de Paris connaissent un immense succès ces dernières saisons.
Véritable événement, Philippe Jordan dirige les neuf symphonies de Beethoven, couronnement d’un travail mené depuis plusieurs années avec l’Orchestre et le Choeur.
Ingo Metzmacher et Cornelius Master dirigeront également l’Orchestre. L’Orchestre partira également en tournée à Lucerne le 29 août 2014 et à Genève le 20 mai 2015.

Et aussi :

Conçue par Christophe Ghristi, la saison Convergences accueille, cette année encore, les plus grands récitalistes : Soile Isokoski, Torsten Kerl, Christian Gerhaher, Franz Josef Selig, Krassimira Stoyanova, Michael Volle, Christoph Prégardien, Stéphane Degout, Janina Baechle, Annick Massis, Angela Denoke ou encore Ricarda Merbeth.
La musique du XXe siècle y est particulièrement présente avec des soirées consacrées à Arnold Schönberg, Benjamin Britten, Heitor Villa Lobos ainsi que Berg, Falla, Enescu, Szymanowski ou encore Kodály.
Et le XXIe siècle ne l’est pas moins, avec Wolfgang Rihm, Guillaume Connesson, Bruno Mantovani et Jörg Widmann.

La création est aussi au coeur de la programmation Jeune public avec un projet original proposé par l’Atelier Lyrique : Maudits les innocents, un opéra écrit par quatre sujets du Conservatoire. Après son succès au printemps 2013, Siegfried et l’Anneau maudit, le Ring de poche, sera repris.

Par ailleurs, l’Atelier Lyrique, dirigé par Christian Schirm, présente aussi deux nouvelles productions d’Iphigénie en Tauride et de Così fan tutte, dans des mises en scène de Jacques Osinski et Dominique Pitoiset qui permettront de découvrir les grands talents de demain.
PrécédentSuivant