Julien Benhamou / OnP
Lundi 3 mars 2014
Les adieux d'Isabelle Ciaravola
Adieux émouvants de la Danseuse Étoile Isabelle Ciaravola lors d'une représentation d'Onéguine de John Cranko, vendredi 28 février 2014 au Palais Garnier. C'est dans le rôle de Tatiana que la danseuse avait connu la consécration en 2009. Retour sur la carrière de la danseuse.

Chronologie

1988 : Entre à l’Ecole de danse.

1990 : est engagée à 18 ans dans le Corps de Ballet.

1992 : danse le pas de deux du Papillon (Lacotte d’après Marie Taglioni) lors des soirées « Jeunes danseurs ».

1993 : « Coryphée ». Interprète La première Ombre dans La Bayadère ainsi que le pas de deux du Chat botté et de la Chatte blanche dans La Belle au bois dormant (Noureev).

2000 : « Sujet ». Est distribuée dans Stepping Stones et Bella Figura (Kylián),les rôles deRosaline dans Roméo et Juliette, la Reine des Dryades dans Don Quichotte, la Danse arabe de Casse-Noisette et le pas de trois du Lac des cygnes (Noureev), L’Etrangère dans Clavigo et Passacaille (Petit).

2004 : « Première danseuse ». Interprète le rôle del’Etoile dans La Petite danseuse de Degas (Bart), Emeraudes / Joyaux, Sérénade, Liebeslieder Walzer, Les Quatre tempéraments (Balanchine), La Septième lune (Bombana), pas de deux des Ecossais et le rôle-titre de La Sylphide (Lacotte d’après Taglioni), Suite en blanc, la Femme dans Les Mirages (Lifar), Genus (McGregor), le rôle-titre de La Dame aux camélias, Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier), l’un des quatre Grands Cygnes du Lac des cygnes, Le Printemps et l’une des deux Sœurs de Cendrillon, Nikiya dans La Bayadère(Noureev), L’Arlésienne, Albertine dans Proust ou les intermittences du cœur (Petit), Glass Pieces (Robbins).

A l’issue de la première représentation d’Onéguine (Cranko), où elle interprète le rôle de Tatiana, le 16 avril 2009, est nommée « Étoile ».

Elle a depuis ajouté à son répertoire : O zlozony / O composite (Brown), le rôle-titre de Giselle (d’après Coralli et Perrot), Manon dans L’Histoire de Manon (MacMillan), La Jeune fille dans Le Spectre de la rose (Fokine), Woundwork 1 (Forsythe), Juliette dans Roméo et Juliette (Noureev), la Plus belle fille du monde dans Le Rendez-vous (Petit).

Créations à l’Opéra

Paquita – rôle de Doña Serafina (Lacotte d’après Mazilier et Petipa, 2001), Approximate Sonata (Forsythe, 2006), La Dame aux camélias – rôle de Manon (Neumeier, 2006), Les Enfants du paradis – rôle de Garance (Martinez, 2008), Onéguine – rôle de Tatiana (Cranko, 2009), Répliques (Paul, 2009), La Source– rôle de Nouredda (J.-G. Bart, 2011).

Prix

1988 : Premier prix du CNSM de Paris.

Chevalier des Arts et Lettres et de la Légion d’honneur.



PrécédentSuivant