Mardi 11 mars 2014
La Flûte enchantée
version bande-dessinée !
A l’occasion de sa nouvelle production de La Flûte enchantée présentée du 11 mars au 15 avril sur la scène de l’Opéra Bastille, l’Opéra national de Paris a décidé de mêler les genres en offrant un blanc-seing à l’écrivain David Christoffel et au dessinateur de bande-dessinée Philippe Dupuy : quatre planches – pour les petits et les grands – au gré desquelles les deux artistes ont laissé libre cours à leur imagination, racontant en dessins et d’une façon toute personnelle l’argument et l’année de composition de « La Flûte », invitant les spectateurs à répondre à un quizz irrésistible ou rêvant ce qu’il serait advenu « si la Reine de la Nuit n’était pas venue »…
A retrouver dans le programme du spectacle.

 





DAVID CHRISTOFFEL publie des livres de poèmes (comme Littéralicismes ou Argus du cannibalisme), compose des opéras parlés et produit des créations radiophoniques pour France-Culture et Espace-2 (comme Norma affaire criminelle ou Les Wesendonck-Hörspieler). Docteur en musicologie, il a travaillé sur les textes sur partition de Satie et a publié des études sur les rapports des poètes à la musique au XXe siècle. Il a été chroniqueur de la Matinale de France-Musique de 2010 à 2013. Critique, il écrit dans Répertoire, Resmusica et Opéra magazine.

Dessinateur et scénariste français de bande-dessinée, PHILIPPE DUPUY a publié à ce jour plus de vingt albums. En 1983, il rencontre Charles Berberian, lui-même auteur de bande-dessinée. Leurs signatures deviennent alors indissociables. Parmi les ouvrages de Philippe Dupuy, citons Le Journal d’Henriette, la série Monsieur Jean, Le Journal d’un album (L’Association), Les Enfants Pâles (Futuropolis), ainsi que de nombreux carnets de voyages – New-York, Barcelone, Tanger, Lisbonne, Istanbul... (éditions Du Chêne). Il a collaboré avec des magazines aussi divers que Fluide glacial et The New Yorker et signé plusieurs affi ches de cinéma (The Navigators de Ken Loach, Mondovino de Jonathan Nossiter, La mort de Dante Lazarescu de Cristi Puiu…). Depuis quelques années, il réalise des projets à la frontière de l’illustration et des arts de la scène à l’occasion d’installations (L’Échappée en 2009 pour le centre d’Art et de Culture de La Ferme du Buisson, Mythoiseaux avec Dominique A en 2010 au centre d’Art et de Culture de La Ferme du Buisson), des concerts dessinés (notamment en 2010 dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes au Festival d’Avignon)... De nombreuses expositions lui ont été consacrées à Paris, Bruxelles, Istanbul, Lisbonne, Porto, Genève, Helsinki... En 2000 et 2009, les villes de Louvain et d’Angoulême ont présenté d’importantes rétrospectives de son oeuvre. En 2000, le quatrième tome de Monsieur Jean a obtenu le Prix du Meilleur Album au Festival d’Angoulême. En 2008, il a obtenu avec Charles Berberian le Grand Prix de la Ville d’Angoulême.

PrécédentSuivant