©Patrick Tourneboeuf/Tendance Floue/OnP
Mercredi 1 janvier 2014
L'Opéra de Paris vous souhaite une très bonne année 2014 !

L’année 2013 s’est achevée en beauté avec deux magnifiques ballets : La Belle au bois dormant de Noureev à l’Opéra Bastille et Le Parc de Preljocaj au Palais Garnier. 2014 s’annonce tout aussi riche avec une superbe programmation dès le mois de janvier...

Après quelques ultimes représentations de La Belle au bois dormant à Bastille, l’Opéra accueillera le très prestigieux Ballet du Théâtre Bolchoï qui donnera six représentations d’Illusions perdues, création d’Alexei Ratmansky d’après le roman de Balzac.

Deux belles reprises d’opéra marqueront le début de l’année : Werther de Massenet dans la mise en scène de Benoît Jacquot sous la direction musicale de Michel Plasson, avec Roberto Alagna dans le rôle de Werther et Karine Deshayes dans celui de Charlotte, ainsi qu'Alcina de Haendel dans l’élégante mise en scène de Robert Carsen et sous la direction musicale de Christophe Rousset qui est invité avec son ensemble des Talens lyriques.

Deux récitals seront donnés à l’Amphithéâtre Bastille au mois de janvier : le jeune baryton Phillip Addis prépare un très beau programme réunissant Britten, Poulenc, Wolf, Korngold et le compositeur contemporain Erik Ross. Quelques jours plus tard, le pianiste argentin Nelson Goerner proposera un programme mêlant Bach, Bartók et Schumann.

Après les intimistes Songs and Proverbs of William Blake interprétés par Phillip Addis à l’Amphithéâtre, une facette plus flamboyante de l’œuvre de Britten sera révélée avec la magistrale Sinfonia da Requiem dirigée par Jeffrey Tate à la tête de l’Orchestre de l’Opéra pour un grand concert symphonique convoquant également Delius et Brahms.

Le compositeur britannique sera également mis à l’honneur par l’Atelier Lyrique en ce début d’année puisque son opéra Le Viol de Lucrèce sera représenté au Théâtre de l’Athénée dans la mise en scène de Stephen Taylor qui avait connu un grand succès il y a quelques années.

Enfin, pour les plus jeunes, la poésie et l’humour de Marcel Aymé s'inviteront dans la saison Jeune Public avec la reprise de Chat perché, opéra rural, de Jean-Marc Singier et Caroline Gautier.

Bonne année à tous et à bientôt à l’Opéra de Paris !
PrécédentSuivant