Georg Friedrich Haendel
De la magicienne qui transforme les hommes en bête, en arbre ou en rocher, Haendel fait une femme blessée, humaine et pathétique. La mise en scène de Robert Carsen joue avec finesse des travestissements du désir.  
Publié le 1 déc. 2013
Dans la catégorie