Angelin Preljocaj
Le Parc chemine à travers les codes de la séduction, de la rencontre jusqu’à l’abandon de soi. Sur la musique de Mozart, Angelin Preljocaj interroge la relation à l’autre et mélange avec subtilité classique et moderne.  
Publié le 15 nov. 2013
Dans la catégorie